Amiens SC
Angers
Bordeaux
Caen
Dijon
Guingamp
Lille
Marseille
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Nîmes
Olympique Lyonnais
PSG
Reims
Rennes
Saint-Étienne
Strasbourg
Toulouse
Ligue des ChampionsGroupe A
Estadio Wanda Metropolitano - Arbitre M. Gestranius
Temps clair (10°C)
  1. 23′ Griezmann
  2. 1′ B. Badiashile (csc)
Journaliste : Marion Guillaume

Julien Pereira, publié le 28 novembre

L'AS Monaco s'est logiquement inclinée (2-0), ce mercredi soir, sur le terrain de l'Atlético de Madrid, lors de la cinquième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Thierry Henry a profité de ce match pour (re)lancer de nombreux jeunes joueurs.

Le debrief
Thierry Henry avait fait des choix, forts mais pas véritablement surprenants, en choisissant d'aligner de nombreux jeunes joueurs face à l'Atlético de Madrid, pour une rencontre de Ligue des Champions où l'AS Monaco n'avait que très peu de chances de sauver ses espoirs de Ligue Europa. Son équipe (a)battue et amorphe au Wanda Metropolitano, la question est désormais de savoir si le technicien français a véritablement rendu service à ses jeunes pousses. Car la soirée a été particulièrement douloureuse pour Giulian Biancone, 18 ans, titularisé pour la première fois en professionnel, et Han-Noah Massengo, 17 ans, qui s'était contenté de deux petits bouts de match jusque-là.

Il faut bien le dire, Henry n'avait pas beaucoup d'autres possibilités, mais il a tout de même laissé Falcao, Aït-Bennasser ou Henrichs, un peu plus expérimentés, sur le banc. Sans surprise, les Monégasques ont donc cruellement manqué d'engagement, et énormément souffert de l'intensité d'une telle rencontre, alors que l'Atlético a pourtant joué à son rythme. Les buts madrilènes ont suffi à dresser ce constat : Koke n'a jamais été inquiété, alors qu'il était à un peu plus de 20 mètres de la cage, au moment de tenter la frappe qui a amené l'ouverture du score, dès la deuxième minute. Et Jemerson, pourtant cadre de cette équipe, a pris le bouillon devant Correa, qui n'avait plus qu'à servir Griezmann pour le break.

Henry avait ordonné aux jeunes d'apprendre avant tout, et il pourra au moins se satisfaire de leur réaction, en deuxième période. Biancone, par exemple, a laissé moins d'air derrière lui, et a même réussi une passe géniale pour Radamel Falcao, dont la frappe n'a servi qu'à chauffer les gants de Jan Oblak. Et Massengo, finalement, a beaucoup plus souffert de l'attitude de ses compères au milieu, Youri Tielemans, Aleksandr Golovin ou Nacer Chadli, incapables d'endosser les responsabilités, ni même de jouer juste. Ce n'est donc pas un hasard si ces deux-là ont cédé leur place, peu après l'heure de jeu, à Sofiane Diop, 18 ans et Khéphren Thuram, 17 ans. Il y avait un monde d'écart entre les deux équipes mais les petits nouveaux ont joué sans crainte. C'est tout ce qu'il faudra retenir de cette rencontre, puisqu'il faudra aussi oublier le penalty manqué de Falcao en fin de rencontre.
Le film du match
2eme minute (1-0)
L'Atlético récupère un ballon aux abords de sa surface, et remonte tout le terrain en quelques passes. Collé à la ligne de touche, à gauche, Griezmann reçoit le ballon et sert Koke plein axe. Le milieu de terrain, même pas attaqué, arme sa frappe à un peu plus de 20 mètres. Son tir est dévié par Badiashile et trompe Benaglio. Début de match catastrophique pour l'ASM.

8eme minute
Sur un coup franc plein axe, à 25 mètres, Lemar enroule une belle frappe mais le ballon effleure le poteau droit de Benaglio.

24eme minute (2-0)
L'Atlético fait le break ! Plein axe, Griezmann percute et sert Correa dans la profondeur. L'Argentin pénètre dans la surface, s'amuse avec Jemerson avant de servir l'attaquant français, qui n'a plus qu'à conclure de l'extérieur du pied dans le petit filet opposé.

37eme minute
Griezmann combine avec Filipe Luis à 25 mètres des buts et tente une frappe soudaine du pied droit. Son tir n'est pas cadré.

45eme minute
Première tentative monégasque. Sur coup franc, Chadli trouve Badiashile, dont le tir de la tête n'est pas cadré.

50eme minute
Encore une fois, Badiashile dévie un tir adverse, de Thomas Partey, et manque de tromper son propre gardien. Cette fois, le ballon passe à côté.

56eme minute
Sur un centre venu de la droite, Falcao est trop court pour reprendre le ballon et au deuxième poteau, Raggi ne parvient pas à croiser son tir.

60eme minute
Superbe passe de Biancone, qui trouve Falcao dans la surface. Le tir en pivot d'El Tigre est facilement capté par Oblak.

77eme minute
A la suite d'un corner repoussé plein axe par la défense monégasque, Thomas enclenche une volée monstrueuse. Benaglio s'interpose.

82eme minute
Falcao manque le penalty ! Le Colombien tente de placer son ballon dans le petit filet gauche d'Oblak mais ne cadre pas !

86eme minute
Sur coup franc, Tielemans parvient à trouver un angle intéressant à mi-hauteur mais Oblak est vigilant.
Tops et flops

TOP 3

GRIEZMANN s'est bien amusé. Largement au-dessus du lot, l'attaquant de l'équipe de France a brillé par sa capacité à enclencher les phases offensives. Même s'il a parfois manqué d'un peu de soutien, son jeu en déviation a encore fait des merveilles. Et mine de rien, il a réussi un petit extérieur du pied de grande classe pour inscrire le deuxième but.

En l'absence de Diego Costa, CORREA a profité de toute la facilité d'évoluer au côté d'un joueur comme Griezmann. La complémentarité qu'il a affichée avec le Français a fait des étincelles et débouché sur un joli but. Il a fait vivre un cauchemar à Jemerson au moment du deuxième but.

Préféré à Saul Niguez au milieu de terrain, THOMAS n'a pas laissé d'espace au milieu de terrain. Impressionnant au duel et dans le volume, le Ghanéen a aussi testé Benaglio sur une volée monstrueuse dans le dernier quart d'heure.


FLOP 3

Alors qu'il devait initialement occuper le couloir gauche d'un schéma à cinq défenseurs, CHADLI a vite été replacé au milieu de terrain pour renforcer l'entrejeu monégasque. Puisqu'il était l'un des joueurs les plus expérimentés de l'équipe au coup d'envoi, l'international belge aurait dû montrer l'exemple, au moins sur l'intensité. Au lieu de cela, l'ancien joueur de Tottenham n'a pas beaucoup existé, et a multiplié les approximations techniques. Pire, il a gâché la plupart des munitions de l'ASM sur coups de pied arrêtés.

JEMERSON a pris un bouillon monumental devant Correa, sur l'occasion qui a amené le but du break. Défensivement, il dégage de moins en moins de sérénité et cela n'aide pas son jeune compère de charnière, Badiashile.

Il faut être un peu plus clément avec lui, tant la physionomie de la rencontre lui a largement compliqué la tâche, mais GRANDSIR a gaspillé quelques occasions de contre, notamment en première période. Et peine, encore, à corriger l'un de ses principaux défauts, puisqu'il a encore tendance à garder la tête dans le guidon.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Gestranius a eu la main légère pour une rencontre qui n'a pourtant jamais basculé dans l'excès d'engagement. Il a par exemple distribué un carton jaune sévère à Griezmann et a surtout sifflé un penalty inexistant, qui a valu une exclusion à Savic.
La feuille de match
Ligue des Champions (Groupe A) : ATLETICO DE MADRID - MONACO : 2-0
Wanda Metropolitano 
Temps sec - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Gestranius (3)

Buts : Koke (2eme) et Griezmann (24eme) pour l'Atlético de Madrid - Aucun pour Monaco

Avertissements : Griezmann (45eme), Savic (62eme, 82eme), Thomas (86eme) et Filipe Luis (91eme) pour l'Atlético de Madrid - Tielemans (54eme) et Biancone (68eme) pour Monaco

Expulsion : Savic (82eme) pour l'Atlético de Madrid - Aucune pour Monaco


Monaco
Oblak (6) - Arias (5), Savic (5), L.Hernandez (5), Filipe Luis (5) - Koke (cap) (6) puis Vitolo (46eme) (5), Rodri (5), Thomas (7) puis Kalinic (63eme), Lemar (5) - Correa (6) puis Saul Niguez (69eme), Griezmann (7)

N'ont pas participé : Adan (g), Gelson Martins, Moya, Munoz
Entraîneur : D.Simeone


Monaco
Benaglio (5) - Biancone (4), Raggi (4), Jemerson (3), Badiashile (4), Chadli (3) puis Diop (63eme) - Massengo (5), Tielemans (5), Golovin (4) puis Thuram-Ulien (63eme) - Grandsir (4), Sylla (4) puis Falcao (55eme)

N'ont pas participé : Badiashile (g), Henrichs, Gouano, Aït-Bennasser
Entraîneur : T.Henry

Vos réactions doivent respecter nos CGU.