Football - Ligue 1 Angers /Marseille après-match

Angers
Bordeaux
Brest
Clermont
Lens
Lille
Lorient
Lyon
Marseille
Metz
Monaco
Montpellier
Nantes
Nice
Paris Saint-Germain
Reims
Rennes
St Étienne
Strasbourg
Troyes
Ligue 17ème journée
Stade Jean Bouin - Arbitre R. Buquet
Journaliste : DIVIO Axel

, publié le 22 septembre

Avec une équipe remaniée, l'Olympique de Marseille n'est pas parvenu à s'imposer sur la pelouse d'Angers, et concède son deuxième match nul de la saison (0-0).

Un calendrier démentiel a obligé Jorge Sampaoli à faire tourner son effectif, et le technicien argentin n'a pas hésité à faire des choix forts avec notamment les titularisations de Duje Caleta-Car et Jordan Amavi, jamais alignés depuis le début de saison. Côté angevin, la claque reçue face au FC Nantes pouvait être rapidement effacée en cas de résultat positif face à un OM toujours invaincu. Moins fringuant qu'à l'accoutumée, le club phocéen a démarré timidement la partie. Le seul éclair de la première demi-heure est venu de l'homme en forme du moment : Bamba Dieng. Le jeune attaquant sénégalais a parfaitement lancé Luis Henrique dans le dos de la défense. Le Brésilien, peu inspiré, a perdu son face-à-face avec Paul Bernardoni, auteur d'une sortie impeccable (15eme). Une première alerte pour le SCO, mais qui ne sera pas suivi d'une déferlante d'occasions marseillaises. Bien au contraire, les imprécisions dans les transmissions se sont multipliées de part et d'autre, nuisant au spectacle. Angers ne s'est signalé que sur une volée de Pierrick Capelle, consécutive à un centre de Jimmy Cabot, terminant à côté (19eme). Peut-être lié à l'accumulation des matchs, aucune équipe n'est parvenue à emballer une première mi-temps ennuyeuse où les défenses, bien organisées, ont pris le dessus sur des attaquants, trop peu souvent servis dans de bonnes conditions.

Marseille reste invaincu cette saison

On attendait mieux de la seconde période, mais le spectacle n'aura pas été davantage au rendez-vous. En panne d'inspiration, les deux équipes ont tout de même eu davantage d'opportunités. Auteur d'une glissade, quasiment en position de dernier défenseur, Jordan Amavi a offert l'opportunité à Stéphane Bahoken de filer au but, mais le défenseur marseillais a rattrapé son erreur d'un tacle engagé (53eme). Jimmy Cabot, actif et percutant, a bien tenté d'animer la partie, mais il n'aura pas toujours fait les bons choix sur la dernière passe. Stéphane Bahoken aurait pu débloquer la situation, mais sa tête a filé au-dessus (61eme). A l'heure de jeu, Jorge Sampaoli a effectué un triple changement avec les entrées des dynamiteurs Konrad de la Fuente et Cengiz Ünder. Les effets n'ont pas été immédiats, le rythme restant très plat côté olympien. Ce sont les entrants angevins, Billal Brahimi et Mohamed-Ali Cho, qui se sont procurés les meilleures opportunités. Le premier, servi par Thomas Mangani, a trop croisé sa frappe (88eme), avant d'effacer Leonardo Balerdi et d'offrir un caviar à Mohamed-Ali Cho qui a trop précipité sa frappe et a envoyé le ballon dans les travées de Raymond-Kopa (92eme). Au terme d'un match sans saveur, Angers pourra se satisfaire d'avoir su réagir après la claque reçue par le FC Nantes (1-4). Côté OM, l'invincibilité se poursuit et la place de dauphin est conservée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.