Marseille : Revivez la présentation d'André Villas Boas

Marseille : Revivez la présentation d'André Villas Boas©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 mai 2019 à 08h59

Suivez en direct la conférence de presse de l'OM afin de présenter le nouvel entraîneur, André Villas Boas.

29/05 à 10:44 C'est sur cette dernière question que se termine cette conférence de presse de présentation d'André Villas Boas comme entraîneur de l'Olympique de Marseille. Merci de l'avoir suivie en notre compagnie. Rendez-vous prochainement sur notre site pour un nouveau live !
29/05 à 10:43 Quelle est la date de reprise ? Elle est fixée au 1er juillet !
29/05 à 10:43 Ricardo Carvalho est venu gagner avec Porto à Marseille. Que représentent pour vous les supporters de l'OM ? Pour moi, la passion représente tout. Le gamin qui est né supporter de l'OM. Au Portugal, on dit que le club reste pour toute la vie mais c'est comme ça partout. Etre fan d'un club, c'est pour toute une vie. Les supporters sont le plus important pour moi. Quand on a parlé du projet, je leur ai dit que je cherchais un club où la passion est primordiale. Quand la passion et la pression sont là, c'est plus intéressant. On doit répondre aux envies des supporters. Le cadre est très bon pour nous, nous sommes très professionnels, méticuleux et on donnera notre vie pour arriver à nos objectifs. C'est ce que je peux dire aux supporters : je donnerai ma vie pour arriver à la place à la hauteur du club. Les résultats, à chaque match, vont parler mais je pense qu'on va avoir une belle saison, je suis convaincu que cette équipe est capable de le faire.
29/05 à 10:40 Les éducateurs du centre de formation sont en fin de contrat, allez-vous avoir un droit de regard ?Andoni Zubizarreta : On est entrain de réfléchir sur les derniers éléments du projet. Quand tout sera prêt, on en parlera. On est arrivé à produire des éléments très important au niveau de la structure, de la philosophie de la National 2. On a pris des risques car on a été en danger jusqu'à la dernière journée. On a des joueurs intéressants. On commence sur la formation et, dès la fin de la semaine prochaine, on aura des éléments à vous expliquer au niveau de la formation mais, concernant l'équipe première, on ne va rien changer. On connaît les joueurs qu'on a et on a un marché des jeunes joueurs très intéressant en France.
29/05 à 10:37 Quel est votre staff ? Dans cette réunion avec le club mais aussi au Zenit, j'ai décidé que mon staff n'était pas négociable. J'ai eu des discussions avec des clubs qui se sont refermées là-dessus. J'arrive avec un groupe dont j'ai confiance, qui sont avec moi depuis le Zenit mais Ricardo Carvalho pourrait nous rejoindre. J'ai discuté avec lui et il serait important pour mon staff qu'il nous rejoigne. Je l'ai fait venir à Shanghai avant qu'ils changent les règles. Il a joué le temps qu'il a voulu. Je pense qu'il fera partie du staff, on pourra le confirmer dans quelques jours. On change car c'est important pour moi d'être avec des gens dont j'ai confiance.
29/05 à 10:35 Comment allez-vous débuter votre carrière à l'OM ? J'ai déjà vu Florian Thauvin et Valère Germain à Monaco. Mais le moment pour discuter ce qu'on va faire en début de Mercato est prévu pour demain avec les dirigeants. Demain, on va initier de manière basique ce qu'on va faire, les décisions qu'on doit prendre. Je connais les joueurs, j'ai parlé avec Rolando qui a été mon joueur à Porto pour avoir plus d'informations sur le club, pas sur ce qui se passe car je veux tirer mes conclusions de ça, ne pas être influencé par les autres. Demain, on part, on a réservé demain et jeudi pour cette réunion. On va discuter du futur mais le plus important est que les joueurs sont bons, l'équipe est bonne. Elle a failli car elle n'a pas atteint ses objectifs. La saison prochaine, on va avoir des victoires, des défaillances. En France, on peut terminer sur le podium avec huit ou neuf défaites. On va souffrir mais on a la possibilité d'y arriver. On ne va pas révolutionner mais on va faire des achats pour trois postes.
29/05 à 10:32 Quels seront les moyens financiers que vous aurez ? Ce sont Jacques-Henri et Andoni qui sont en contrôle de cette situation. On va analyser ce qu'on pourra faire mais, avec le budget qu'on aura, on essayera de faire le mieux possible. Dans tous les clubs, j'ai assumé moi-même la responsabilité. Ils ont été clairs avec moi et c'est ce qui compte pour moi.
29/05 à 10:31 En quoi votre expérience vous a construit ? Le moment le plus important, ça a été quand j'ai été observateur d'adversaires pour José Mourinho. Ça m'a formé dans ma philosophie, c'était le plus important dans ma carrière. J'étais proche d'un des meilleurs entraîneurs du monde, avec sa méthodologie. J'ai toujours appris pendant ce moment. Je pense que ça va faire plaisir aux joueurs car j'ai un type d'entraînement dynamique, avec le ballon. C'est important pour transférer notre projet sur le terrain.
29/05 à 10:29 Quelle place avait le football dans la parenthèse que vous avez connu ? Je suis très heureux de mon parcours dans le football. Quand on se met à parler avec un club, on discute des idées. Avec Frank McCourt, j'avais mon sac à côté mais je n'y ai pas touché. La discussion a duré quatre heures, on n'a pas parlé de projet mais de football. En un an et demi, on avec de nombreux clubs mais c'est très important, c'est comme ça que je prends mes décisions. S'ils ne sont pas venus avec l'OM, je serai resté à Porto, je recherche les conditions idéales pour continuer ma carrière. Je voulais faire quinze ans au total, j'en suis déjà a dix. J'ai ma vision de carrière. Andoni a dis que je suis vieux car j'ai déjà 17 ans de carrière. Je suis très content de ce que j'ai construit et le plus important, ce sont les personnes qui sont autour de moi, ces deux personnes et les joueurs.
29/05 à 10:27 En quoi vos méthodes sont innovantes ? Quand j'arrive, je veux tout changer. Je suis un peu serré avec l'organisation, je veux faire des changements. Le sens de fraîcheur est important, je veux que ces changements soient fait et c'est pourquoi je veux tout contrôler. Je remercie Jacques-Henri pour ce qu'il a dit. Dans le monde du football, les joueurs sont dans un mode de survie et peut-être que la qualité du football en souffre. Je ne suis pas un entraîneur qui veut des résultats, qui défend, je veux jouer un football offensif comme le slogan de l'OM "Droit au but" en respectant cette verticalité et imprévisibilité du football français.
29/05 à 10:24 Avez-vous un schéma favori et des principes ou bien allez-vous vous adapter ? On doit respecter la culture du football français, l'équilibre de cette culture avec ma philosophie ne doit pas être radical. A Chelsea, j'ai été très radical et on a joué comme je le voulais jusqu'au bout. Je pense qu'avec l'expérience, on doit donner une importance vitale à ce qui est la culture du football français, de la vitesse, de la créativité et de l'excellence technique. Je veux utiliser les deux pour construire l'idéal pour l'OM. Cette saison, ce sera quelque chose de nouveau. Je vais faire un retour sur ce qui est fait à l'entraînement, je veux tout intégrer donc les entraînements vont changer et c'est quelque chose qui a un très bon effet sur les joueurs, qui seront heureux de s'entraîner. Ce sont les victoires qui vont construire la solidité et le meilleur pour nous dans cette première saison sera de trouver cet équilibre entre moi et le football français.
29/05 à 10:22 Si on regarde votre parcours, comme à Chelsea avec Sturridge, est-ce que vous avez vu des jeunes joueurs ? Je dois trouver du temps pour parler aux responsables de la formation et discuter avec Andoni pour savoir sur quels joueurs on pourra s'appuyer. S'ils ont la capacité à faire partie de l'équipe, c'est quelque chose qu'on va étudier. Je veux tout contrôler, on veut faire un scouting des jeunes joueurs qui sont pas mal mais dans d'autres clubs. Dans cette période, on va essayer de regarder les jeunes qui nous intéressent et on trouvera sans doute de la qualité. L'OM a une histoire avec les joueurs qui viennent de la formation. Le club a plus d'informations que moi, je dois analyser et on verra ce que ça va donner. En pré-saison, on va intégrer des jeunes joueurs et on verra s'ils sont capables de faire partie de l'équipe la saison prochaine.
29/05 à 10:19 Vous avez déjà failli venir en 2013. On est en 2019, qu'est-ce qui vous a convaincu ? C'est vrai, en janvier 2013 on a discuté avec Vincent Labrune et on a parlé d'un accord avec l'OM. Cette fois, c'est différent. La présence d'Andoni m'est très importante, on a construit une relation par téléphone mais on a parlé de tout ce qu'on veut pour l'OM et, finalement, on a débuté doucement mais on y est arrivé. Je n'hésite pas, on a parlé de l'ambition, de ce que l'OM veut et on a trouvé immédiatement un accord. Aujourd'hui, je suis très heureux d'être là, avec ces deux personnes et je pense que, tous ensemble, on peut remettre cette équipe à un top niveau.
29/05 à 10:17 Début des questions-réponses.
29/05 à 10:17 André Villas Boas : "Je m'excuse pour la qualité de mon français. Je suis très heureux d'être ici. Venir dans un grand club comme l'OM est positif. Les objectifs dont nous avons parlé sont clairs et on doit tout faire pour finir dans le Top 3. Les prochaines semaines vont être longues sans les joueurs en sélection mais ça va nous donner du temps pour nous préparer. Je prends toutes les informations possibles, j'ai découvert la Commanderie, les personnes qui y travaillent. Pour moi, on doit toujours aller dans le même sens. On va prendre les prochains jours pour être prêts au niveau organisation et préparer l'équipe en vue de la saison prochaine. Il y a des joueurs qui arrivent en fin de contrat ou qui le seront dans un an. On pourrait avoir un problème avec le fair-play financier mais on va tout faire pour retrouver la grandeur de l'OM."
29/05 à 10:14 Andoni Zubizarreta : "Je vais prendre quelques instants pour remercier Rudi Garcia. Avec Rudi, j'ai un ami pour toute ma vie et il sait que je serai toujours à sa disposition en cas de besoin." "Avec André, on s'est connu depuis longtemps mais on n'a jamais parlé en vis-à-vis avant les dix derniers joueurs. On a la même vision du football, ça sera le deuxième entraîneur le plus jeune de Ligue 1. C'est un jeune entraîneur qui est passé par des grands clubs, je ne sais pas si c'est un vieux-jeune ou un jeune-vieux. Il y a la connaissance de lui non pas uniquement au niveau du jeu mais aussi au niveau de la passion. Il a commencé jeune et ça a toujours été sa passion, ce qui est un élément important. Il a une connaissance du football, une façon de le voir de manière collective. Il va nous aider à grandir niveau projet de jeu. Je suis fier qu'il soit là, on aura des discussions et il nous faudra trouver des points d'accord pour que les supporters soient contents mais, ce qui est le plus important pour le club, c'est le terrain."
29/05 à 10:11 Jacques-Henri Eyraud : "C'est un entraîneur de très haut niveau dans le football européen, c'est important. Il connaît les environnements à très haute intensité, Porto, l'Angleterre. C'est une sensibilité affirmée par rapport aux jeunes joueurs, à la formation. Le virage que nous allons entamer va nous permettre de nous appuyer sur des joueurs d'expérience mais il nous fallait un entraîneur qui a une sensibilité par rapport au développement des jeunes talents. André a un profil très international, il parle cinq langues dont le français à un très bon niveau. Il a une vision qui dépasse le cadre du terrain. Je ne sais pas combien de temps il restera entraîneur mais il a une vision de tout ce qui entoure l'entraînement d'un club professionnel, ce qui m'a plu. C'est le moment d'une relance et, pour cela, on est alignés sur ce moment-là. Il a montré une très forte envie de rejoindre l'OM, ce qui m'a beaucoup plu. Je pense que le domaine sportif doit être géré dans un esprit de collaboration très poussée. Ça doit être le cas entre la direction sportive et l'entraîneur. On a réuni les conditions d'une collaboration très poussée entre les trois personnes devant vous et, notamment, entre Andoni et André, ce qui est un gage de réussite pour un club comme l'OM."
29/05 à 10:07 Jacques-Henri Eyraud prend la parole en premier. "J'ai le très grand plaisir de vous présenter le nouveau coach de l'OM. C'est le démarrage de la saison prochaine même si nous n'y sommes pas encore."
29/05 à 10:06 Jacques-Henri Eyraud, Andoni Zubizarreta et André Villas Boas entrent dans la salle de presse, la conférence peut commencer.
29/05 à 10:04 André Villas-Boas ne va pas tarder à se présenter face à la presse au Centre Robert-Louis-Dreyfuss, lui qui succède à Rudi Garcia sur la banc de l'Olympique de Marseille.
29/05 à 09:53 Bienvenue sur notre site pour suivre en direct la première conférence de presse d'André Villas Boas comme entraîneur de l'Olympique de Marseille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.