Valère Germain (OM) et Nantes, c'est sérieux mais...

Valère Germain (OM) et Nantes, c'est sérieux mais...©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mardi 22 janvier 2019 à 09h05

Selon les informations de La Provence, Nantes se serait effectivement positionné pour obtenir un prêt de Valère Germain, l'attaquant de l'OM. Il s'agirait de la priorité du club du président Waldemar Kita, mais le salaire de l'ancien Monégasque pourrait être problématique.

Après Nice et Monaco, Nantes se pencherait également sur le cas de l'attaquant marseillais Valère Germain (28 ans), auteur de trois buts cette saison en Ligue 1. Malgré un engagement courant jusqu'en juin 2021 avec le club du président Jacques-Henry Eyraud, qui pourrait enregistrer le renfort de Mario Balotelli, l'ancien Monégasque serait sur le marché (comme Kostas Mitroglou, Clinton Njie, Grégory Sertic...), et les Canaris l'auraient ciblé pour assurer la succession d'Emiliano Sala, parti à Cardiff City. Selon les informations de nos confrères de La Provence, le protégé de Rudi Garcia serait considéré comme le remplaçant idéal de l'Argentin.

Nantes veut un prêt de Germain, l'OM prenant en charge 50% du salaire

Les Nantais aimeraient l'enrôler sous la forme d'un prêt, mais le salaire de Valère Germain pourrait s'avérer problématique. En effet, le FCN serait prêt à prendre en charge une partie des émoluments de l'ex-Bleuet (à hauteur de 150 000 euros, soit la moitié de ceux actuellement perçus sur la Canebière), mais cette formule pourrait ne pas être du goût des dirigeants phocéens, qui ont versé huit millions d'euros pour le recruter l'été 2017. La mission pourrait donc être des plus compliquées pour le président Waldemar Kita qui aimerait offrir un cadeau à ses supporters et à son coach : « Par exemple, cela fait six mois que l'OM cherche un attaquant, a indiqué lundi Vahid Halilhodžić , l'entraîneur des coéquipiers de Valentin Rongier, en conférence de presse. Ils ont l'argent et pourtant... C'est compliqué de trouver ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.