Une tuile mais une bonne nouvelle pour Benedetto ?

Une tuile mais une bonne nouvelle pour Benedetto ?©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 23 juillet 2019 à 09h17

Cible prioritaire de Marseille, Dario Benedetto s'est blessé au mollet lundi et sera absent entre deux et trois semaines. Une blessure qui pourrait accélérer l'arrivée de l'Argentin sur la Canebière.

En déboursant 16 millions d'euros, l'Olympique de Marseille tient enfin le remplaçant de Mario Balotelli, laissé libre par les dirigeants marseillais. Si rien n'est encore officiel, pour les médias argentins, l'OM et Boca Juniors sont enfin parvenus à un accord global pour le transfert de Dario Benedetto et les modalités de paiement du transfert. Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, les Marseillais vont accueillir l'attaquant argentin bien avant la date prévue au départ. Au moment de l'entrée en négociations de deux clubs, Boca avait confié vouloir garder Benedetto jusqu'au 31 juillet afin que l'international argentin (5 sélections) puisse participer au huitième de finale de la Copa Libertadores contre l'Athletico Paranaense. Seulement, Benedetto ne prendra pas part à cette rencontre.

Villas-Boas déjà privé de Thauvin et Luiz Gustavo

Non pas que Jacques-Henri Eyraud ait réussi à faire flancher les Argentins mais tout simplement parce que l'homme aux 39 buts sous le maillot du Boca s'est blessé lundi à l'entraînement. Une blessure au mollet communiquée par le club et qui va le tenir éloigné des terrains entre 2 à 3 semaines. Pas forcément un bon signe pour les supporters marseillais, déjà sceptiques sur un attaquant muet en championnat depuis le 2 février dernier, et André Villas-Boas. Mais en voyant « Pipa » débarquer le week-end prochain sur la Canebière selon la presse locale, le Portugais va avoir le temps de l'intégrer. En quittant pour la première fois de sa vie l'Argentine, Dario Benedetto va avoir besoin d'un temps d'acclimatation. Ces jours d'observation ne seront donc pas superflue afin de se fondre rapidement dans le collectif marseillais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.