Tous fans de Benedetto

Tous fans de Benedetto©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 21 septembre 2019 à 07h30

Buteur à 4 reprises depuis son arrivée à Marseille, Dario Benedetto fait déjà l'unanimité sur la Canebière.

Il en faut peu pour devenir l'idole de tout un club. Le penalty envoyé dans les tribunes de la Beaujoire en début de saison est déjà loin, et Dario Benedetto n'a eu besoin que de trois rencontres de Ligue 1 pour retourner tout le public marseillais. Auteur de 4 buts en 6 matchs de championnat (dont 5 titularisations), l'Argentin s'est déjà imposé comme l'un des plus redoutables buteurs de L1 en 2019-20 avec son doublé contre Monaco dimanche dernier (3-4). On l'avait présenté comme un joueur très habile face au but avant son arrivée dans le sud de la France, et « Super Dario » confirme ses prédispositions. C'est simple, en championnat, un tiers de ses tirs fait trembler les filets.

Villas-Boas espère le voir marquer au moins 15 buts

« J'ai parlé avec son entraîneur à Boca Juniors et j'ai aussi appelé des gens qui l'ont côtoyé. Ils m'ont dit qu'ils étaient sûrs qu'il marquerait 15 buts en Ligue 1 », a raconté André Villas-Boas cette semaine en conférence de presse. Sur la Canebière, Dario Benedetto fait déjà l'unanimité auprès de ses coéquipiers. Notamment auprès de Morgan Sanson, qui le compare volontiers « à Sergio Agüero ». Le milieu olympien développe : « Il ne paye pas de mine mais est très costaud sur ses jambes. En plus il a une très bonne frappe de balle. C'est un attaquant complet, qui prend la profondeur et qui décroche aussi. »

Il y a effectivement les buts qu'il marque, mais pas seulement. « Il fait des mouvements incroyables, le timing de ses déplacements est extraordinaire », juge son entraîneur. « Il bouge beaucoup, il crée des espaces entre les lignes, donc derrière on se régale », confirme Morgan Sanson. Il est vrai que sur les dernières sorties de l'OM, les milieux ont semblé plus à l'aise, à l'instar Dimitri Payet, buteur à Monaco sur une action initiée par Benedetto. « Une de ses forces, c'est aussi sa capacité à faire des dernières passes, relève Villas-Boas. Comme Thauvin n'est pas là, c'est important. Avec Valère (Germain) autour de lui, il peut donner cette passe. »

Benedetto mieux que Gomis et déjà comme Gignac

Avec l'Argentin, l'OM se prend donc à rêver au grand attaquant après lequel il a longtemps couru. Les chiffres encouragent d'ailleurs cet espoir. Car Benedetto est le premier, depuis Gignac, à faire trembler les filets quatre fois sur les six premières journées de la saison (l'international français avait fini à 21 buts en 2014-15). Même Gomis, qui avait eu besoin de sept matchs pour scorer cinq fois, n'avait pas réussi pareille performance. Reste une incertitude : le comportement de Benedetto face à des défenses plus hermétiques que celles rencontrées depuis le début de la saison, en particulier celles de Monaco et de Saint-Etienne, qui sont parmi les plus fragiles de l'élite pour le moment. Le test de Montpellier, réputé pour sa solidité depuis deux ans, sera sans aucun doute très intéressant ce samedi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.