"Tellement peu glorieux de gagner comme ça " : Eyraud tacle l'OL

"Tellement peu glorieux de gagner comme ça " : Eyraud tacle l'OL©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 23 décembre 2017 à 10h50

Dans une longue interview accordée à L'Equipe, Jacques-Henri Eyraud est revenu sur les sujets qui ont agité la première partie de la saison marseillaise. De l'affaire Evra au recrutement de Kostas Mitroglou, en passant par le nombre de penalties obtenus par rapport à ceux sifflés en faveur de l'OL, le président de l'OM n'a rien occulté.

Avec 38 points au compteur et une quatrième place au moment de prendre de courtes vacances de Noël, l'Olympique de Marseille peut s'estimer satisfait de cette première partie de saison. C'est du moins l'avis de Jacques-Henri Eyraud, qui n'oublie pas les accrocs de la fin de l'été à Monaco (6-1) et contre Rennes (1-3) mais qui préfère souligner la prestation réalisée face au Paris Saint-Germain (2-2). Mieux : selon le président de l'OM, le club phocéen est en avance sur le plan de route initial du Champions Project. « On avait prévu de devenir un outsider sérieux pour une place en Ligue des Champions en 2018-2019, a-t-il avoué lors d'une interview publiée dans L'Equipe ce samedi. C'est notre première saison complète. On bâtit encore les fondations du projet (...). On a un an d'avance sur le plan. Ce serait bien qu'on le maintienne. » Eyraud : « Patrice Evra a assumé jusqu'au bout son geste » Un plan qui se déroulera sans Patrice Evra, auteur d'un coup de pied à l'encontre d'un supporter olympien à Guimaraes et dont le contrat a été rompu ensuite. « Dans cette affaire, Patrice Evra a assumé jusqu'au bout son geste, a tenu à préciser Eyraud. Il a compris qu'il avait commis une faute irrémédiable (...). Il a connu des performances diverses mais il a fait des bons matchs et on a tendance à l'oublier. Il y en a eu des moins bons. Ce qui est certain c'est qu'il mérite du respect. » Kostas Mitroglou, lui, est toujours là. Arrivé dans les toutes dernières heures du Mercato, le Grec n'est pas encore parvenu à convaincre son entraîneur (deux buts marqués en L1). Son président refuse cependant de dire que la cellule de recrutement s'est précipitée dans ce dossier. « Mitroglou est arrivé après des heures passées dans mon bureau, Andoni, Rudi et moi, à réfléchir sur les possibilités encore ouvertes à la fin du Mercato. On a fait une erreur dans ce Mercato, c'est qu'on a eu des discussions avec un joueur qui ont trop duré (ndlr : Vincent Aboubakar). » Eyraud : « On doit faire un stage au Cercle des Nageurs de Marseille » L'homme d'affaires français a aussi pris soin d'évoquer l'arbitrage. La simulation de Mariano Diaz, qui a permis aux Lyonnais d'ouvrir le score à Toulouse mercredi (1-2), n'a pas échappé à sa vigilance. « Je vais demander à Rudi Garcia d'intégrer dans les protocoles d'entraînement un stage au Cercle des Nageurs de Marseille. Quand Rudi dit qu'il nous manque un peu de vice, je crois qu'il a raison. Après, c'est tellement peu glorieux de gagner sur une action comme ça. Mais les enjeux sont ce qu'ils sont et il faut employer les armes qu'emploient certains. » Favorable à la mise en place de l'assistance vidéo, qui devrait faire son apparition lors de la prochaine saison de L1, le président marseillais s'est ensuite lancé dans une comparaison chiffrée : « On est à l'OM depuis une saison et demie, et si on prend les chiffres depuis la saison 2016-2017, l'OM a bénéficié de cinq penalties, Lyon en a bénéficié de dix-neuf. Dix-neuf. Je ne suis pas paranoïaque, mais je veux juste comprendre. Avec la vidéo, le penalty de Mariano Diaz n'aurait pas été validé. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU