Rudi Garcia (OM) : " Les joueurs doivent savoir qu'ils ont des devoirs "

Rudi Garcia (OM) : " Les joueurs doivent savoir qu'ils ont des devoirs "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 02 mai 2019 à 15h25

Présent en conférence de presse à la veille du déplacement de l'OM à Strasbourg, Rudi Garcia a mis ses joueurs face à leur responsabilité.



Avez-vous exprimé le fond de votre pensée aux joueurs après la désillusion suite à la défaite subie face à Nantes ?

Je leur dis comme d'habitude ce que je pense, je leur ai exprimé mon mécontentement. On est tous responsables de la défaite contre Nantes, moi le premier. Quand on court derrière les autres on n'a pas le droit à l'erreur et on l'a commise contre Nantes. Maintenant il faut regarder le prochain match. Avant de penser à la troisième place, il faut grappiller des positions. Il faut absolument qu'on gagne nos matchs pour espérer revenir sur le quatrième.

Pouvez-vous faire un point sur les blessés ?

Thauvin et Sarr sont incertains.

Quelle part de responsabilité prenez-vous dans les résultats de l'équipe ?

Je prends ma part. C'est à moi de guider cette équipe, je le fais avec tout mon cœur et mon énergie. Je continuerai de le faire jusqu'à la fin de la saison.

Qu'est-ce qu'il reste comme ressort à activer pour essayer de motiver les joueurs dans cette fin de saison ?

J'ai beaucoup tenté avec plus ou moins de réussite. Dans ce contexte compliqué avec cette défaite contre Nantes, j'aurais un œil très attentif sur le comportement de mes joueurs. Je veux qu'ils sachent qu'ils portent l'écusson de l'OM sur le cœur et que certains devoirs vont avec.

« On a une version fiable et réfléchie de Balotelli »

En référence à l'intervention de Frank McCourt auprès des joueurs, pensez-vous que trop de joueurs sont focalisés sur leur destin individuel et leur avenir ?

Mon rôle est de protéger mes joueurs et qu'ils donnent tout. Frank McCourt est venu parler aux joueurs avant Nantes parce que c'est le patron. C'est lui qui a tout déclenché pour que le club puisse redevenir ce qu'il est. On doit penser à Strasbourg et à rien d'autre.

Vous pouvez comprendre une certaine colère ou impatience de sa part ?

Je ne peux pas parler à sa place. C'est une question qu'il faudra poser à la fin de la saison.

Comment expliquer le manque de caractère de l'équipe cette saison ?

Si l'on regarde cette saison je pense que l'on est une des équipes qui a remporté le plus de points après avoir été mené. Le problème c'est qu'on concède trop de buts, notamment à l'extérieur. Je répète ce que je disais la dernière fois, on a trop de défaites au compteur et pas assez de nuls.

Le fait d'affronter Lyon et Montpellier, des adversaires directs pour l'Europe, vous donne-t-il de l'espoir ?

Avant Lyon, on est dans l'obligation de battre Strasbourg. Il faut absolument qu'on arrive à réduire l'écart pour que ce match soit décisif.

Qu'avez-vous pensé du comportement de Balotelli (l'italien avait échappé de peu au carton rouge, ndlr) contre Nantes ?

Il m'a dit que son geste n'était pas volontaire, je lui fais confiance. Je suis certain qu'il est victime de l'intelligence de l'adversaire. Moi-même quand je jouais contre Balotelli, je disais à mes défenseurs de le provoquer pour le faire disjoncter. Pour l'instant on a une version de Mario plutôt fiable et réfléchie. Il doit se tenir et ne pas répondre aux provocations. Je trouve qu'il se tient plutôt bien. Il n'est pas du genre à tricher pour faire expulser un adversaire. C'est rarement lui qui dégaine le premier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.