Rudi Garcia annonce son départ de l'OM

Rudi Garcia annonce son départ de l'OM©Media365

Arthur Merle, publié le mercredi 22 mai 2019 à 15h27

Rud Garcia a annoncé mercredi son départ de l'Olympique de Marseille, lors d'une conférence de presse. Une « décision acceptée par le président Jacques-Henri Eyraud ». L'ancien coach de la Roma était arrivé dans la cité phocéenne en octobre 2016 et s'en va donc sur un exercice raté.

Il était réclamé depuis plusieurs mois par une partie des supporters marseillais, attendu depuis plusieurs semaines, et considéré comme imminent ces derniers jours. C'est désormais chose faite : le départ de Rudi Garcia est acté. Présent en conférence de presse mercredi, aux côtés de Jacques-Henri Eyraud, le coach de l'OM a fait part de sa décision devant les journalistes : « J'ai décidé de quitter l'OM, une décision acceptée par le président Jacques-Henri Eyraud », a d'abord lâché le technicien. A ses côtés, le président olympien a fait part de tout son respect pour l'ancien coach de Lille ou encore de l'AS Rome : « J'ai beaucoup de respect pour Rudi. Il restera à jamais comme l'entraîneur qui aura amené l'OM en finale européenne, a-t-il notamment salué. Son attitude tout au long de cette saison et ces derniers jours ont montré à quel point il avait le sens des responsabilités et un respect pour l'institution. Je ne l'oublierai pas. Rudi est un grand technicien, un grand entraîneur, un homme de grande qualité. Je voudrais le remercier profondément". Garcia quittera son poste après le dernier match de championnat contre Montpellier, vendredi (21h05). Aucune précision n'a été donnée concernant une éventuelle indemnité de départ.

🎥LIVE 🔵 @dimpayet17 & @RudiGarcia sont en conférence de presse avant #OMMHSC ! https://t.co/M2O5TzPlVr

- Olympique de Marseille (@OM_Officiel) 22 mai 2019


D'une finale de Ligue Europa à l'impasse



Ce départ sonne la fin d'une aventure qui s'est donc terminée en eau de boudin, notamment dans sa relation avec le stade Vélodrome. Et après, pourtant, une prolongation de contrat en début de saison. Arrivé en octobre 2016 dans la cité phocéenne, celui qui est également passé par Le Mans avait terminé cinquième de Ligue 1 à l'issue de la saison. Son moment de gloire restera l'exercice 2017-2018, qui l'a vu emmener l'OM en finale de la Ligue Europa et terminer au pied du podium lors de l'ultime journée. Mais en plus d'un recrutement raté - de Kevin Strootman à Nemanja Radonjic en passant par Caleta-Car (qui s'est, lui, finalement adapté) - le retour très compliqué des champions du Monde (Adil Rami, Florian Thauvin et Steve Mandanda) et la méforme d'autres cadres comme Dimitri Payet a plombé un club dont la qualité de jeu s'est dégradée. Pendant que Garcia, lui, tournait en rond dans sa communication, notamment après les échecs toujours plus nombreux dans les grands matchs. "Ce qui est sûr c'est qu'on aurait dû faire mieux, moi le premier, a expliqué le coach phocéen. On a beaucoup de joueurs qui n'étaient pas à leur meilleur niveau, on a couru après une charnière centrale toute la saison. Les leaders ont été importants mais n'ont pas toujours été à leur meilleur niveau mais c'est l'histoire de notre saison".

« On prendra le temps de trouver le coach le mieux adapté »

Et la suite ? Pour Eyraud, il était évidemment un peu tôt pour en parler. Du moins devant Garcia. Car dans les faits, comme le rapportait L'Equipe dans son édition du jour, une liste d'une dizaine de coachs est déjà sur la table des dirigeants, qui ont acté cette séparation depuis au moins plusieurs jours. De Gabriel Heinze à José Mourinho en passant par Claude Puel et Sergio Conceicao, les profils évoqués sont tous plus différents les uns que les autres pour le moment. "On fera en sorte que la transition soit la plus rapide possible, mais c'est un choix très important et on prendra le temps de trouver le coach le mieux adapté pour le le projet", a simplement précisé JHE. L'avenir personnel de ce dernier ne semble pas menacé, même s'il a invité un journaliste à "poser la question au propriétaire de l'OM (l'Américain Frank McCourt, ndlr.). Pas plus que celui d'Andoni Zubizaretta, directeur sportif dont l'avenir s'écrira dans la cité phocéenne, comme confirmé par Eyraud. Et Garcia ? "Je n'ai pas de pistes pour l'instant, mais l'officialisation de mon départ peut changer des choses". Pour tout le monde, c'est bien l'heure d'un nouveau départ.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.