Pour l'OM, c'est du milieu que viendra la solution pour sortir de la crise

Pour l'OM, c'est du milieu que viendra la solution pour sortir de la crise©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 20 janvier 2019 à 07h45

En difficulté en défense, pas au mieux en attaque, l'Olympique de Marseille ne semble pouvoir compter que sur son milieu de terrain pour sortir de la crise, au moment où se profile un déplacement important à Caen ce dimanche (17h00).

Être accroché par un Monaco en progrès (1-1) et chuter sur la pelouse d'un Saint-Etienne en pleine réussite (2-1), ça ne passe pas tellement auprès des supporters marseillais. Mais par rapport à une élimination en Coupe de France à Andrézieux, cela n'a rien de déshonorant. Surtout que sur le terrain, les hommes de Rudi Garcia, à défaut d'être brillants, n'ont pas été ridicules. En revanche, une nouvelle contre-performance à Caen ce dimanche (17h00), face au 16eme de Ligue 1, aurait de vrais airs de goutte d'eau pour faire déborder un vase déjà bien rempli. Alors l'OM n'a pas d'autre choix que de gagner en Normandie. Et pour mettre toutes les chances de son côté, il n y'a guère qu'au milieu que le club phocéen peut s'appuyer sur des fondations solides.

Aucun attaquant en pointe, une défense aux abois

Car devant, ça ne fonctionne plus. Valère Germain et Kostas Mitroglou n'y sont pas depuis le début de la saison, mais pendant plusieurs semaines, Florian Thauvin et Dimitri Payet sont parvenus à masquer les difficultés de l'OM en s'occupant des statistiques. Oui mais voilà, le champion du monde n'a trouvé le chemin des filets qu'une seule fois sur les cinq dernières journées de Ligue 1, et son capitaine n'a lui plus marqué depuis le mois de septembre en championnat. « Payet joue son rôle de capitaine à merveille. Il défend ses coéquipiers. Mais depuis la reprise, sur le terrain, il a été moins performant », a reconnu Rudi Garcia devant la presse vendredi. En attendant l'arrivée d'un attaquant qui pourrait être Mario Balotelli, l'entraîneur de l'OM utilise donc Lucas Ocampos comme avant-centre, sans grand succès.

Mais derrière, c'est encore pire. Quinzième défense du championnat, Marseille ne trouve aucune solution pour rendre sa défense plus hermétique. Quand ce n'est pas Steve Mandanda qui se montre fébrile dans son but, ce sont les défenseurs qui passent au travers. Duje Caleta-Car en début de saison, Adil Rami ensuite, Jordan Amavi
en fin d'année dernière, et Rolando dernière contre Saint-Etienne. « C'est difficile à expliquer. Il y a des saisons comme ça où ça ne tourne pas bien, a soufflé le Portugais en conférence de presse avant d'aller à Caen. Je ne cherche pas d'excuses, mais on a eu beaucoup de changements derrière, ça n'aide pas. » Et des changements, il y en aura d'autres puisqu'Adil Rami, blessé à une cuisse, sera absent trois semaines. Luiz Gustavo, touché à Saint-Etienne, sera lui aussi absent contre Malherbe.

Lopez guide le navire, Strootman va mieux

Rudi Garcia, lui, tente tant que possible de positiver. « J'ai un groupe à gérer. Il faut appuyer sur du positif, c'est de l'humain », a confié l'entraîneur olympien à la presse. Mais pour accompagner son discours, l'ancien coach de Lille et de la Roma peut se réfugier derrière les rares individualités qui performent dans cette période de crise. Maxime Lopez en tête. Très bon contre Monaco, avec notamment un but lointain, le Marseillais in carne un milieu de terrain qui parvient à sortir la tête de l'eau. A côté de lui, Kevin Strootman vient d'enchaîner deux titularisations dans l'entrejeu, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le mois de novembre. Face à Monaco, le Néerlandais aurait pu être décisif sur l'action du but refusé à Florian Thauvin. Et face aux Verts, il a ouvert le score de la tête. Des progrès, enfin, qui peuvent trouver racine dans l'apprentissage express de la langue française. « Il a été bluffant. C'était sa motivation. C'est un vrai avantage », s'est réjouit à ce sujet Rudi Garcia. Ce dernier ne boude pas son plaisir d'avoir quelques motifs de satisfaction à avancer en ce moment...

A voir aussi :
>>> Chaîne, compos, stats... Tout ce qu'il faut savoir sur Caen - Marseille
>>> Adil Rami (OM) absent trois semaines

Vos réactions doivent respecter nos CGU.