OM : Un ancien Champion d'Europe très inquiet

OM : Un ancien Champion d'Europe très inquiet©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 28 octobre 2020 à 13h56

L'ex-défenseur de l'Olympique de Marseille, Jean-Philippe Durand, sacré Champion d'Europe en 1993, ne mâche pas ses mots après la nouvelle déconvenue du club phocéen en Ligue des Champions face à Manchester City (0-3).



Il a été Champion d'Europe en 1993 à l'issue de la mémorable victoire décrochée aux dépens du grand AC Milan (1-0). Sautant plus haut que Frank Rijkaard, Basile Boli a repris victorieusement le corner d'Abedi Pelé et inscrit sa tête juste avant la pause, puis Jean-Philippe Durand, entré en cours de jeu à la 61eme minute à Munich, a pu ensuite soulever la Ligue des Champions avec l'OM. Alors, la Coupe d'Europe, il connaît. Ancien joueur et dirigeant du club marseillais, Durand se montre très critique au lendemain de la nouvelle défaite phocéenne face à Manchester City (0-3).

Un score lourd, mais logique. « Certes, City n'a pas vraiment forcé et est capable de faire encore bien plus sur le plan offensif, souligne Jean-Philippe Durand dans L'Equipe, jeudi. Mais l'OM, lui, a été tellement inoffensif que ce résultat est mérité. On n'a jamais vraiment senti les Phocéens en capacité de créer du danger et de marquer, malgré quelques tentatives lointaines. Il y avait un niveau d'écart en faveur des Citizens sur la maîtrise technique et la qualité collective, mais aussi sur la puissance athlétique des défenseurs. »

Durand : « Même si le coach avait gardé son système habituel, cela n'aurait rien changé... »

Le système très défensif en 5-3-2 choisi par André Villas-Boas a pu surprendre. Il a en tout cas été très discuté mais l'ancien défenseur international estime qu'une autre façon de jouer n'aurait rien changé. « Bien sûr, les erreurs ne pardonnent pas, souligne Durand. Après, l'idée était aussi de miser sur Thauvin et Radonjic devant. Mais Thauvin a été trop largement dominé par les défenseurs adverses et n'a pas pu soulager son équipe en gardant le ballon ou en jouant en déviation. Radonjic a des qualités de vitesse mais a manqué d'intelligence de jeu et de flair. Après, je pense que même si le coach avait gardé son système habituel, cela n'aurait rien changé... »

Durand : « Je ne vois pas trop la marge de progression de cette équipe »

Avec aucun point après deux rencontres, la situation se complique pour l'OM dans cette phase de poules et Durand se montre pessimiste, et même très inquiet pour l'équipe phocéenne. Il ne croit « pas trop » à une qualification pour les huitièmes de finale et se fait du mouron pour la suite. « Les Marseillais vont se battre avec l'Olympiakos pour la troisième place et la Ligue Europa, mais pour la Ligue des Champions, la marche me paraît trop haute, avoue l'ex-défenseur du club marseillais. Ce qui m'inquiète, c'est que je ne vois pas trop la marge de progression de cette équipe. Bien sûr, Payet et Benedetto peuvent retrouver un niveau supérieur. Mais ce niveau-là exige davantage. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.