OM : Sampaoli, l'Europe ou rien

OM : Sampaoli, l'Europe ou rien©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le jeudi 18 mars 2021 à 17h45

L'Olympique de Marseille n'avait plus gagné deux matchs consécutifs depuis le mois de décembre, avec André Villas-Boas. Jorge Sampaoli profite d'un départ parfait et continue d'appliquer (et d'expliquer) sa recette.



Deux sur deux pour Jorge Sampaoli, qui a remporté ses deux premiers matchs à la tête de l'OM la semaine dernière. Les deux au Vélodrome et les deux au forceps, à chaque fois dans les dernières minutes contre Rennes (1-0) puis Brest (3-1). "Le premier objectif, c'est de fonctionner, rappelle l'entraîneur argentin. Toute équipe a besoin de gagner vite. On travaille à renforcer le jeu, afin de créer une sorte de sécurité collective pour tous. Voilà ce qui nous rapprochera de bons résultats. Notre classement final déterminera quelle Coupe d'Europe on jouera, on est une nouvelle équipe avec un nouveau coach et on aurait pu ne pas gagner ces deux matchs... Donc notre réalité du moment, c'est de rassurer les joueurs avec un bon fonctionnement. On verra en fin de saison s'ils ont pu l'intégrer."

Cuisance : "Pour le moment, je ne mérite pas de rester"

Les supporters olympiens auront donc noté, à coup sûr, que Sampaoli n'imagine pas ne pas disputer de compétition européenne la saison prochaine. Mais avec onze points de retard sur la quatrième place de Monaco à neuf journées de la fin, il sera difficile d'envisager mieux que la Ligue Europa, si la cinquième place - celle de l'OM pour le moment - devient qualificative pour la C3 si un des quatre premiers remporte la Coupe de France (Paris, Lyon et Monaco sont toujours en lice). La sixième place donnerait alors également droit à un ticket pour la nouvelle Ligue Europa Conférence.


Quoi qu'il arrive, sera-ce avec Michaël Cuisance ? Le milieu de terrain, passé aussi en conférence de presse, est le nouveau symbole de Sampaoli puisqu'il a inscrit à chaque fois le dernier but marseillais la semaine passée, dont celui décisif face à Rennes donc : "Le coach a su me dire les mots, il apporte beaucoup d'énergie. Il y a plus de stabilité, on se sent mieux. J'aimerais rester la saison prochaine, mais pour ça il faut que je retrouve mon niveau, pour le moment je ne mérite pas." Le Français est prêté par le Bayern avec option d'achat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.