OM : Pourquoi Payet ne veut pas baisser son salaire

OM : Pourquoi Payet ne veut pas baisser son salaire©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 31 mai 2020 à 12h10

Dans un entretien accordé au Journal de l'île de la Réunion, Dimitri Payet a expliqué pourquoi il refuse de baisser son salaire à l'OM durant cette crise sanitaire.

Auteur d'une saison 2019-20 très réussie, Dimitri Payet garde un regard avisé sur le mercato estival de l'Olympique de Marseille. En commentant toutes les rumeurs qui circulent, le meneur de jeu a préféré utiliser l'ironie. "Si j'ai bien compris, l'OM doit vendre tous ses meilleurs joueurs pour diverses raisons. Donc si la Ligue 1 se joue en foot à 7 la saison prochaine, on est bon (rires). Encore une fois, ça rejoint tout ce que j'ai évoqué. Il ne faut pas prendre tout ce qui se dit au sérieux. Il y a encore beaucoup de faux dans les médias", a-t-il lâché dans un entretien accordé au Journal de l'Île de la Réunion.

"Je pousserai au max avec l'OM !"

Concernant son avenir, l'international français est très clair. "Quand on a fait la Premier League, on peut dire qu'il y a l'Espagne, le Barça ! Sans dénigrer les autres équipes de La Liga, c'est là qu'il faut jouer. Ce n'est pas pour autant que j'ai envie de découvrir un nouveau championnat. Lorsque je suis revenu à l'OM, j'ai dit que l'histoire recommençait. Elle est belle. J'ai envie de continuer, tant que je pourrais tellement je me sens bien dans ma tête et dans mes jambes. Je pousserai au max avec l'OM."

"Qui suis-je pour interdire l'accès au vestiaire de mon président ?"

Enfin, le numéro 10 de l'OM a abordé la question de la baisse des salaires liées à la crise sanitaire, faisant passer un message au passage sur ses relations avec Jacques-Henri Eyraud. "Tout le monde s'est exprimé sur le sujet. Ma position était claire et nette. Le joueur que je suis est aussi père de famille. Comme toute personne, j'ai des crédits importants à honorer, des engagements à tenir. Mon rôle est de défendre mes intérêts et ceux de ma famille, sans pour autant mettre en péril le club pour qui, tout le monde connaît mon attachement (...) Qui suis-je pour interdire l'accès au vestiaire de mon président ? Toutes nos discussions se font dans le respect. Nous ne sommes pas constamment d'accord, mais on trouve toujours des solutions pour faire avancer les choses. Chacun est à sa place."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.