OM : Pour Rolland Courbis, le responsable c'est McCourt

OM : Pour Rolland Courbis, le responsable c'est McCourt©Media365
A lire aussi

Dimitri Ferrero, publié le lundi 18 mai 2020 à 16h40

Dans un entretien accordé à La Provence, l'ancien entraîneur de l'Olympique de Marseille Rolland Courbis revient sur la crise que traverse actuellement le club phocéen.

La situation semble devenir irrespirable du côté de l'Olympique de Marseille. Après le départ d'Andoni Zubizarreta, l'avenir de l'entraîneur olympien, André Villas Boas, semble s'écrire loin de la cité phocéenne. En plus de ça, le club est en proie à des difficultés financières et pourrait être dans l'obligation de vendre les meilleurs éléments de son effectif dès cet été. Dans une interview accordée à La Provence, Rolland Courbis, ancien entraîneur du club, est revenu sur la situation difficile de l'OM. Et selon l'ex-coach de Montpellier, le responsable de cette situation n'est ni plus ni moins que Franck McCourt : « Là, il n'y a pas besoin de faire venir Sherlock Holmes pour faire une enquête, le responsable de la situation financière de l'OM, c'est Frank McCourt. C'est le propriétaire qui a choisi de s'entourer d'un président inexpérimenté. »

Courbis : « Il devrait se demander d'où vient ce déficit »

Pour le consultant de RMC, il n'y a aucun doute, Franck McCourt est bel et bien le problème numéro 1 dans cette histoire : « J'ai entendu samedi qu'il était solidaire de son président. C'est logique. Il a choisi de déléguer, on le tient au courant. Mais il devrait se demander d'où vient ce déficit, et à qui la faute. Ce n'est pas celle de Villas-Boas. La responsabilité a été mise sur Zubizarreta, mais il a fait une intersaison réussie avec un renfort (et non une recrue) par ligne, avec Alvaro, Rongier et Benedetto », a avoué l'ancien entraîneur de Bordeaux. Si pour le moment, Franck McCourt semble exempté de critiques, nul doute que si la situation ne s'améliore pas du côté de Marseille, l'Américain risque d'être sous le feu des critiques un peu moins de quatre ans après son arrivée en Provence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.