OM-OL : Quand Payet rappelle la causerie musclée que Garcia avait eu contre Lyon

OM-OL : Quand Payet rappelle la causerie musclée que Garcia avait eu contre Lyon©Media365

Arthur Merle, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 22h55

Ce vendredi, Dimitri Payet est revenu sur la causerie que Rudi Garcia avait tenu à l'encontre des Lyonnais, il y a quelques mois de cela.



D'un côté, Rudi Garcia et Léo Dubois, très mesurés devant la presse. De l'autre, et dans le même temps, un Dimitri Payet beaucoup plus tranchant au moment d'évoquer le passage de son ancien entraîneur d'un Olympique à l'autre. Alors que Marseille et Lyon s'affronteront dimanche, le milieu des Phocéens n'a pas tardé à se lâcher en face des journalistes : « Ça fait bizarre de le voir dans le camp d'en face. Il y a quelques mois, quand on recevait Lyon, il avait eu une causerie sur les joueurs lyonnais, les supporters lyonnais, le président lyonnais... ça fait bizarre qu'il postule pour ce club trois mois après, a-t-il lancé. Ce qu'il avait dit ? Je n'irai pas dans le détail, mais on va dire que je n'aimerais pas qu'il parle de nous comme ça ».

Payet : « On a aujourd'hui un coach qui parle avec son cœur »

L'ancien Nantais ne s'est pas arrêté là et est revenu un peu plus tard sur le nouvel entraîneur rhodanien : « On a aujourd'hui un coach qui parle avec son cœur, qui dit les choses, qui n'essaie pas de faire de la langue de bois. Il répond aux questions, même sur des sujets sensibles. C'est un peu la différence avec l'ancien (coach) », a-t-il lâché. De quoi mettre le feu aux poudres avant un choc qui devrait se disputer dans une ambiance bouillante. Un argument de poids sur lequel l'OM compte bien s'appuyer : « Quand le Vélodrome pousse, ça peut faire la différence. Je souhaite que ce soit comme ça, a réclamé Andre Villas-Boas. Les supporters vont mettre le spectacle, c'est bon pour nous. Créer une ambiance d'intimidation, c'est toujours bien. On va être là sur l'aspect de la motivation ».

Villas-Boas : « Ne pas perdre la tête »

Reste que la domination est nettement lyonnaise dans cette affiche sur ces dernières saisons (aucune victoire marseillaise en L1 depuis 2014), à l'extérieur comme à domicile. « J'espère que l'émotion ne prendra pas le dessus. J'espère qu'on sera capables de ne pas perdre la tête », a prévenu le technicien portugais. Un discours également tenu par Payet : « Il ne faut pas qu'on commence à mettre nos sentiments dans un match comme ça, ça pourrait nous faire déjouer. Il faudra qu'on mette ça dans un coin de notre tête pour s'en servir pour se booster, mais il ne faut pas qu'on déjoue ». Un risque dont l'ancien capitaine de l'OM était conscient avant d'allumer la première mèche...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.