OM : Les confessions de Bernard Tapie

OM : Les confessions de Bernard Tapie©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 07 juillet 2020 à 15h20

L'ancien président de l'Olympique de Marseille, Bernard Tapie, a accordé un entretien à France Football, dans lequel il évoque notamment l'actualité chaude de son ancien club.



Qui de mieux que Bernard Tapie pour évoquer un potentiel rachat de l'Olympique de Marseille ? Alors que l'ancien président du club de rugby de Toulon Mourad Boudjellal a annoncé qu'un fonds d'entreprise émanant du Golfe avait déposé une offre de rachat, l'ex-président emblématique de l'OM a exprimé son point de vue dans un long entretien accordé à France Football. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'homme d'affaires en connaît un rayon sur le sujet.

"Le mec que les footballeurs vont respecter et écouter, c'est celui qui signe leurs chèques"

Bernard Tapie a notamment dévoilé ce qui est, selon lui, le facteur essentiel pour réussir dans la cité phocéenne. "Il y a une condition, c'est de bien comprendre le football à Marseille. C'est-à-dire comprendre que les joueurs ne respectent que deux choses : l'argent et les grands noms. Pour ce qui est du blé (de l'argent), cela signifie qu'au fond, le vrai mec que les footballeurs vont respecter et écouter, c'est celui qui signe leurs chèques, pas le président délégué ou je ne sais qui. Ensuite, le truc qui peut impressionner ces mêmes joueurs, ce sont les icônes qui les ont faits rêver quand ils étaient gamins. C'est pour ça que quand j'ai repris l'OM, j'ai fait venir Michel Hidalgo, Gérard Banide, Alain Giresse, Jean Tigana... Donc, il est indispensable de savoir s'appuyer sur l'histoire du club, l'histoire du jeu. C'est important pour poser des fondations. Ensuite, il faut s'inscrire dans la culture propre à Marseille."

"Le deuxième nom français le plus connu à l'étranger après Paris, c'est Provence"

« Si je devais conseiller un investisseur ? Ah les mecs, vous avez de ces questions (rires). Tout ce que je sais c'est que, contrairement à d'autres clubs, il y a un ancrage régional très fort, a continué Tapie. D'ailleurs, vous ne le savez peut-être pas, mais le deuxième nom français le plus connu à l'étranger après Paris, c'est Provence. Et avec la décentralisation et l'autonomie de plus en plus grande des régions, il y a fort à parier que la région PACA va être tout en haut. Oui, je pense qu'en termes de développement, ça va faire très mal. Et si les investisseurs comprennent cela, alors l'OM peut vraiment s'inscrire dans ce mouvement. »

Ce n'est pas la première fois que Bernard Tapie s'exprime sur ce sujet. Récemment, l'ancien président de l'OM avait déjà affiché son enthousiasme quant à la possibilité de voir Mourad Boudjellal prendre les commandes. "Il faut un taulier et il est de cette trempe. Croyez-moi sur parole, il saura faire, avait-il indiqué pour Nice-Matin. On ne peut pas dire que c'est un inconnu dans la région. Il a démontré ses compétences pour diriger un club de sport. Franchement, ça ne serait pas une mauvaise nouvelle. Il va y arriver. Mais qu'il fasse gaffe quand même. Car s'il reprend Marseille, je reprends le Sporting Toulon !". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.