Mercato : Rongier est prêt à franchir un cap

Mercato : Rongier est prêt à franchir un cap©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 04 septembre 2019 à 13h50

Tout à sa joie de rejoindre l'Olympique de Marseille, Valentin Rongier était présenté à la presse ce mercredi au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus. L'occasion pour lui de faire part de son plaisir de rejoindre le club phocéen avec son histoire.



Valentin Rongier, comment avez-vous vécu le feuilleton autour de votre transfert ?

C'était très stressant, éprouvant pour moi et tout mon entourage. Le dénouement est bon, je ne vais retenir que ça et me concentrer sur mon objectif : être bon sur le terrain. On n'était sûr de rien. Il était même question de rentrer à Nantes. L'issue de tout ça est positive, je vais essayer de passer vite à autre chose. Je vais savourer, je suis très content d'être ici et d'avoir pu signer à l'Olympique de Marseille.

A quel poste vous sentez-vous le plus à l'aise ?

On n''en a pas encore discuté avec le coach. Je peux m'adapter. J'ai vu que le système du coach pour l'instant, c'est un 4-3-3, et je peux y évoluer en milieu relayeur. Si le coach me dit un jour que je vais jouer en 10, c'est bien aussi. Mais là où je me sens plus à l'aise, c'est numéro 6 dans un 4-4-2 à plat ou relayeur dans un 4-3-3.

Rongier : « Je pense avoir le caractère pour franchir ce palier »

Que connaissez-vous de l'OM et de vos coéquipiers ?

Tout le monde connait l'OM en France et dans le monde entier. C'est un club avec énormément d'histoire. Je connais un petit peu Morgan Sanson, pour le reste j'ai déjà joué contre tous ces joueurs. Je vais essayer d'apprendre à les connaître rapidement, de m'intégrer le plus facilement possible.

Appréhendez-vous le fameux « contexte marseillais » ?

Je sais ce que tout cela implique. Je pense avoir le caractère pour franchir ce palier. J'ai conscience de mes qualités et de mon caractère. Je suis bien éduqué, mais je ne me laisse pas faire, j'ai des ressources. On me donne l'opportunité de franchir un cap dans ma carrière et dans ma vie privée, parce que ça fait grandir un homme. J'ai pesé le pour et le contre, et je suis très heureux d'être ici. Je suis prêt à relever le défi.

Rongier : « On ne dirait pas comme ça, mais j'aime bien les duels »

Qu'amenez-vous de différents par rapport à Sanson ou Maxime Lopez ?

On est tous les trois des joueurs de ballon. Le coach a une philosophie de jeu portée sur la possession du ballon. J'aime bien toucher la balle et donner le tempo à l'équipe. C'est là qu'on se ressemble avec Morgan et Maxime. Je peux apporter à l'équipe plus de changements de rythme et aussi de l'impact. On ne dirait pas comme ça, mais j'aime bien les duels.

Est-une ambition pour vous de faire grimper vos statistiques ?

Je ne me mets pas de pression là-dessus. Si j'ai l'opportunité de jouer et si l'équipe tourne bien, mes statistiques vont augmenter. Je sais que ce n'est pas là où j'excelle, je vais travailler dur pour améliorer tout ça.

Pourquoi avoir donné votre priorité à l'OM par rapport à d'autres options ?

C'est vrai qu'on a été sollicités cet été. J'avais mon petit cahier, avec tous les pour et les contre de chaque destination, et c'est ici que je me retrouvais le mieux. Je suis passionné par le football et je vais vivre ça comme un gosse. C'est le club qui va me permettre le plus de grandir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.