McCourt balaie l'actualité marseillaise

McCourt balaie l'actualité marseillaise©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 09h35

Frank McCourt a choisi de prendre la parole alors que l'OM traverse actuellement une période compliquée. Le propriétaire américain estime que la situation va s'inverser et que le travail fait à l'intérieur du club va porter ses fruits. L'arrivée de Mario Balotelli doit d'ailleurs y aider.

A la différence d'un Jean-Michel Aulas à l'OL ou d'un Nasser Al-Khelaifi au PSG, Frank McCourt n'est pas de ces présidents ou propriétaires à monter au créneau quand les vents sont contraires. Le patron de l'OM se fait rare dans les médias et ce n'est pas la crise sportive de ces derniers mois qui l'ont incité à prendre la parole. Mais à quelques heures de la réception cruciale de Lille, l'Américain s'est longuement attardé sur la situation de son club dans La Provence, n'excluant aucun dossier chaud au passage.

Rudi Garcia est toujours l'homme de la situation

Le premier concerne bien évidemment le Mercato hivernal. Face à l'absence de buteur depuis maintenant un an et demi, les dirigeants marseillais ont enfin réussi à trouver leur « grantatakan » qu'ils désirent tant. Il s'agit de Mario Balotelli souhaité depuis au mois six mois. La signature de l'attaquant italien est un pas vers la rédemption pour McCourt. « L'arrivée de Balotelli est le genre de chose qui me donne espoir, assure-t-il dans le quotidien provençal. C'est un plus pour le club. Je pense qu'il sera un véritable atout pour nous. Je suis vraiment heureux de le voir à l'OM. » Le caractère explosif de l'ancien Niçois conjugué à la ferveur marseillaise a tout pour réussir mais aussi vite tourner au vinaigre. Avec un bail de seulement six mois et un salaire imposant, l'équilibre du vestiaire pourrait une nouvelle fois être mis à rude épreuve dans les temps qui courent à Marseille mais le propriétaire se veut optimiste. « Non pas du tout. Il va apporter son talent et son envie. » Pas sûr que l'explication suffise aux supporters qui souhaitent un vrai buteur après les échecs Mitroglou et Germain.

McCourt : « Balotelli est un plus pour l'OM »

Incapable de marquer avec Nice depuis le début de la saison, la forme de Balotelli n'inspire pas à l'optimisme et c'est à Rudi Garcia de relancer une machine qui fait du surplace depuis des mois. L'entraîneur marseillais est dans le viseur des supporters et figure tout en haut de leur liste quand il s'agit de pointer du doigt les responsables de la crise actuelle. Prolongé en début de saison jusqu'en 2021, l'ancien coach de la Roma garde malgré tout le soutien de Jacques-Henri Eyraud ainsi que de tout l'état-major marseillais à commencer par Frank McCourt. « Rien n'a changé dans mon esprit. J'ai précisé à plusieurs reprises qu'il fallait de la stabilité et de la continuité (...) Rudi Garcia a contribué à lancer une dynamique. Nous souhaitons poursuivre dans cette voie. » A lui de redresser la barre et d'accrocher la Ligue des Champions en fin de saison. En cas de défaite ce vendredi soir, les Olympiens pointeraient à 12 points de la 2eme place (avec un match en retard). Un écart conséquent et dur à rattraper mais qui n'effraie pas le Bostonien. « La participation en Ligue des Champions n'est pas vitale économiquement mais ce sera tout de même mieux pour le club, prévient-il. Cela reste notre objectif, rien n'a changé. » Sans Ligue des Champions, il sera malgré tout compliqué de poursuivre l'investissement promis au moment de la reprise du club en 2016 (200 millions d'euros sur 4 ans), chose que l'homme d'affaires souhaite tenir.

McCourt : « L'OM ce sont les supporters »

Huit mois après l'union sacrée autour du club dans sa quête de décrocher la Ligue Europa contre l'Atlético Madrid, la relation entre les supporters, le club et les joueurs s'est fortement dégradée au fil des semaines. Les appels aux démissions ainsi que les différentes actions des supporters au centre d'entraînement Robert Louis Dreyfus ont fini de créer la fracture. L'ancien propriétaire de la franchise de baseball des Dodgers en est conscient et milite pour un retour à la normale. « Je partage leur frustration. (...) Mais je pense que quand quelqu'un qu'on apprécie rencontre des difficultés, la première chose à faire est de l'encourager et le soutenir, confie-t-il à La Provence. Ce soutien a été capital la saison dernière en Ligue Europa. » Afin de brosser les supporters dans le sens du poil, McCourt va même plus loin en rappelant qu'il n'est qu'un « pion » sur la Canebière. « L'OM ce n'est pas moi, ce sont les supporters. Il faut toujours garder à l'esprit que le club appartient aussi aux supporters, c'est une distinction très importante. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.