Marseille : Rongier revient sur son arrivée mouvementée

Marseille : Rongier revient sur son arrivée mouvementée©Media365
A lire aussi

Naïm Beneddra, publié le mardi 05 novembre 2019 à 09h45

Pour So Foot, Valentin Rongier, l'ancien milieu de Nantes, a expliqué le dénouement de son transfert à l'OM lors du dernier jour du Mercato estival.

Depuis un peu plus de deux mois, Valentin Rongier est un joueur de l'Olympique de Marseille. Le milieu de terrain vit une nouvelle aventure dans son club de cœur, mais l'ancien Nantais n'arrive pas encore à totalement oublier les circonstances dans lesquelles il s'était engagé en faveur de la formation phocéenne. La journée du 31 août 2019 l'a marqué à jamais.

En raison d'un différend financier entre les deux clubs, et de l'intransigeance montrée par le président Waldemar Kita, le natif de Mâcon a bien cru que son transfert allait capoter. Et, après de longues heures d'attente dans les locaux de l'OM, l'ex-international Espoirs français s'était même préparé à traverser une nouvelle fois la France pour retourner à Nantes, la mort dans l'âme. Finalement, avec une journée de retard, et après que les Marseillais se soient alignés sur l'offre demandée, tout est rentré dans l'ordre.

Rongier : « J'ai abandonné certaines primes pour l'OM »

Dans un long entretien accordé au mensuel So Foot, Valentin Rongier est revenu sur ces 24 heures totalement ubuesques. « Vers midi (du 31 août), c'est la délivrance. On n'avait pas dormi, on était sur les nerfs, et avec mon père on se prend dans les bras, s'est-il remémoré. On débarque donc à la Commanderie, contents, et là, tu vois la tête des gens... Ils tiraient une de ces tronches... On me lâche : « Kita a changé l'offre qu'il voulait... » C'est reparti pour un tour. » Avec le recul, le numéro 21 de l'OM préfère en rire de cet épisode, mais il a assuré qu'au moment des faits, il était complètement déboussolé et avec le moral au plus bas : « De 15h30 à 23 heures, on est là, dans un bureau, à attendre la fin des négociations. C'était un sketch ! J'ai fait les efforts financiers, j'ai abandonné certaines primes pour permettre à l'OM d'avoir une meilleure trésorerie, et pourtant dans ma tête, je me prépare à rentrer à Nantes ».

Rongier aura finalement coûté 13 M€ à l'Olympique de Marseille (hors bonus). Un investissement qu'il tarde, pour l'instant à justifier. Aligné à huit reprises en championnat (dont 5 fois comme titulaire), le protégé d'André Villas-Boas ne s'est jamais montré décisif. Et son rendement global est bien au-deçà de ce qu'il montrait du côté de la Beaujoire. A-t-il été touché par son arrivée agitée sur les bords de la Méditerranée bien plus qu'il ne le prétend ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.