Marseille : Le point Mercato du président

Marseille : Le point Mercato du président©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 21 août 2017 à 20h15

Le Mercato d'été se termine dans dix jours, et l'Olympique de Marseille cherche toujours son grand attaquant.

Alors que Valère Germain est arrivé dans les premiers jours de la période de mutations, le club phocéen espère boucler la venue d'un joueur supplémentaire afin de densifier son secteur offensif. Depuis plusieurs semaines, de nombreux noms ont été cités sans qu'aucune piste n'aboutisse, déclenchant un début d'agacement chez les supporters marseillais. Invité de SFR Sport, Jacques-Henri Eyraud s'est expliqué : « Jamais Frank McCourt n'a dit qu'il allait dépenser 50 M€. Il dit qu'il peut, mais qu'il faut que le joueur réponde à l'ensemble des critères identifiés par le club. Il faut que toutes les cases soient cochées et si ce n'est pas le cas, on ne le fait pas », débute le président de l'OM.
Eyraud : « Pour Bacca, il n'y avait pas consensus »
Et si Olivier Giroud semblait cocher toutes les caches, la transaction n'a pas abouti. « On doit faire nos preuves. On arrive d'une situation difficile et on ne pense pas que tous les grands attaquants veulent jouer pour l'OM. A nous de savoir convaincre. » La semaine dernière, Carlos Bacca, longtemps suivi par Marseille, a été prêté à Villarreal. « Ce qui est certain, c'est que dans notre façon de fonctionner, on doit arriver à un consensus entre Andoni (Zubizarreta), Rudi (Garcia) et moi. Il y avait des discussions avec Carlos Bacca, mais il n'y avait pas consensus à son sujet », révèle Eyraud, qui n'a en revanche pas voulu confirmer que c'est Rudi Garcia qui avait apposé son veto.
Eyraud : « Je n'assure rien sur ce sujet »
Désormais, les pistes Vincent Aboubakar et Moussa Dembélé sont évoquées sur la Canebière. « Je ne vais pas crier sur tous les toits qu'on est sur tel ou tel joueur », tempère l'ancien patron de Paris Turf, qui reconnait toutefois qu'un prêt « est une solution possible. » Sauf que le temps passe et que rien ne vient. D'où cette impression de marcher sur des œufs sur un sujet sensible. « Je n'assure rien sur ce sujet. C'est un sujet sensible, difficile, déclare Jacques-Henri Eyraud. Effectivement, nous recherchons activement un attaquant, mais on est aussi ravi d'avoir Valère Germain, qui est un grand attaquant. » Pas sûr que le Vélodrome se satisfasse de cette dernière réponse.

 
21 commentaires - Marseille : Le point Mercato du président
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]