Marseille : Garcia prévient l'arbitre du Clasico

Marseille : Garcia prévient l'arbitre du Clasico©Media365

Rédaction , publié le samedi 24 février 2018 à 18h20

Rudi Garcia a pointé du doigt l'importante charge qui pèsera sur les épaules de l'arbitre du Clasico.

Rudi Garcia, allez-vous insister sur les valeurs de combat étalées au match aller ?Bien sûr qu'il faudra les afficher. Des valeurs de cohésion, d'esprit collectif. Ce match sera beaucoup regardé. Il faudra raisonner collectivement et pas individuellement. Cela peut être un problème de vouloir briller individuellement. Ce qui nous a fait pratiquement gagner le match aller, c'est ça, on avait vraiment joué en équipe, on avait donné le meilleur de nous-mêmes. On va faire pareil demain.Pensez-vous que le PSG aura la tête au Real Madrid ?Je ne pense pas. En ayant perdu le match aller, ils ne peuvent pas se permettre de faire un mauvais résultat avant de recevoir du Real Madrid. Ils auront la tête à l'OM, et à gagner ce match-là. Vous avez dit que ce match était trop médiatisé...Non, mais c'est logique, je sais que ça va être retransmis dans le monde entier et c'est une bonne chose car on est à la traîne derrière les autres championnats européens. Si on veut d'autres Neymar en Ligue 1, c'est nécessaire. Le Clasico est juste une invention médiatique, c'est pour cela que je dis ça. Lors de la conférence avec Dimitri (Payet), vous lui avez rappelé au moins trois déclarations adverses, des propos à nous... On recherche la déclaration polémique, sensationnelle, pour mettre de l'huile sur le feu. Il y a du respect entre les deux équipes, mais il ne faut surtout pas se faire de cadeaux sur le terrain, et on s'emploiera à ça.Que craignez-vous du PSG ?Je crains les coups de pied arrêtés car je pense qu'ils en obtiendront plus chez eux que chez nous, et encore que, je me souviens d'un coup franc à la 93e minute... Surtout, il faut que M.Bastien, l'un des meilleurs arbitres français, ne subisse pas la pression du Parc des Princes et de ce match-là. Il nous a arbitrés à Lyon, et on a permis à Fekir de tirer un coup-franc à 29 mètres au lieu de 35. Alors Steve Mandanda n'est pas non plus étranger à ce premier but lyonnais, je vous l'accorde... Et sur le second, il y a une faute flagrante sur Valère Germain sur un coup-franc. Je crains donc qu'on soit en difficulté demain sur ce plan, à moins que tout soit géré au mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.