Marseille : Di Meco s'en prend directement à Eyraud

Marseille : Di Meco s'en prend directement à Eyraud©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 19 février 2021 à 09h00

Dans des propos relayés par le quotidien La Provence, l'ancien joueur de l'OM Eric Di Meco a vivement critiqué le président du club marseillais, Jacques-Henri Eyraud.

L'étau se resserre pour Jacques-Henri Eyraud, l'homme fort de l'OM. En raison de sa croisade contre les supporters, il a la cote au plus bas et il ne se passe pas un jour sans que de nouvelles critiques à son encontre ne jaillissent. Le dernier à s'en être pris au président olympien c'est Eric Di Meco, l'une des figures clés de la belle époque marseillaise et qui œuvre aujourd'hui en tant que consultant média. Dans un entretien accordé à La Provence, le champion d'Europe 1993 a indiqué que JHE n'avait plus rien à faire à Marseille. « Je ne vois pas comment il peut rester à l'OM en s'étant mis les supporters à dos, les Marseillais, même ceux qui ne st pas branchés foot et ont désormais un avis sur lui, mais aussi les politiques de tous bords. Il a réussi cette performance incroyable », a-t-il clamé. Il a ensuite adressé un message à Frank McCourt pour que ce dernier siffle la fin de la récréation : « McCourt doit sentir qu'il faut monter au créneau, il doit sentir que son président est en train de perdre le fil. Il est important maintenant de l'entendre. Il doit venir, faire quelque chose, dire ce qu'il veut faire du club ».

« Eyraud aime-t-il vraiment l'OM ? »

Dans sa relation avec les amoureux de l'OM, Eyraud a atteint le point de non-retour en s'attaquant aux supporters. Pour Di Meco, c'est une énorme erreur stratégique : « Là où il se trompe, c'est de penser que les menacer avec la non-reconduction de la convention permettra de les faire disparaître. Ils ne disparaîtront jamais. Ils n'ont pas comme seule vocation de faire des tifos et du bruit au stade ». L'ancien international a poursuivi en indiquant qu'à Marseille la responsabilité des fans est bien plus large qu'on ne le pense : "Les groupes de supporters ont aussi un rôle social important à Marseille, à l'image de la maraude des MTP. Il y a un rôle éducatif, et même éminemment politique car c'est une composante de la ville. " Enfin, Di Meco a conclu en suggérant qu'Eyraud ne doit pas être très attaché à l'OM pour agir de la manière dont il le fait et sans se soucier des avis des autres. « J'étais interpellé par les prises de position d'Eyraud à l'encontre de tout ce qui fait Marseille. Je me demandais s'il aimait Marseille, les Marseillais, l'OM, les supporters, ses joueurs, d'après ce que je sais, c'est chaud aussi en coulisses », a lâché Di Meco.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.