Marseille : Costaud dans son but, Mandanda a été capital

Marseille : Costaud dans son but, Mandanda a été capital©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 23h42

Depuis son retour en Ligue 1, Steve Mandanda avait surtout affiché cette mine dépitée, désarmée, qu'on lui avait connu lors de sa dernière saison marseillaise.

Il faut dire qu'à part un match solide à Nantes, le gardien de l'OM n'avait pas eu l'occasion de briller. Six buts encaissés à Monaco, puis trois contre Rennes. Dur, très dur pour un gardien souvent abandonné par sa défense. Mais ce dimanche soir à Nice, l'ancien portier de Crystal Palace a montré qu'il avait encore de sérieux atouts à faire valoir, alors que certains imaginent déjà Alphonse Areola lui souffler la place de numéro 2 en équipe de France à court terme. Malgré deux buts encaissés rapidement sur lesquels il ne peut rien, le gardien de 32 ans s'est révélé être l'homme d'un match complètement fou.
Mandanda : « Dans l'ensemble, tout le monde a fait les efforts »
« On a eu une entame difficile, mais on a fait preuve de caractère en allant chercher cette égalisation et ce but avant la mi-temps qui nous a fait énormément de bien. Derrière, on a enchaîné avec le but de Luiz Gustavo dès le retour des vestiaires. Et ensuite on a été solides, même à dix, car dans l'ensemble tout le monde a fait les efforts, tout le monde a couru pour le partenaire, et l'arrivée ça donne une belle victoire », se réjouissait Steve Mandanda au micro de Canal+ après le match. Sur sa feuille de statistiques : neuf arrêts, dont un penalty repoussé face à Alassane Plea, confirmant son statut de spécialiste de l'exercice. « Il y a des penalties qui sont beaucoup mieux tirés, mais il fallait aller du bon côté, il fallait attendre et être présent, donc tant mieux. »
Payet : « C'est pour cela qu'on est allé le rechercher »
« C'est pour cela qu'on est allé le rechercher. Il nous manquait, souriait Dimitri Payet à propos de son gardien. Un grand chapeau à Steve parce qu'à 4-3, ça aurait été compliqué... » Mais si le brassard est désormais sur le bras du Réunionnais, le gardien formé au Havre n'oublie pas qu'il a assumé cette fonction pendant plusieurs années sur la Canebière. « Quand on parle de groupe, c'est comme ce soir. On se rend compte que le coach a fait tourner jeudi, ça a permis à d'autres de récupérer. La gestion a été bénéfique. En ce moment, un onze se dégage depuis quelques matchs, mais on va avoir besoin de tout le monde, prévient Mandanda dans un discours de capitaine. Il faut garder cet état d'esprit et ne pas s'enflammer, car ça va très vite. Ça va très vite... Mais c'est vrai que c'est beaucoup plus agréable de jouer quand on est troisième. » Et troisième, Mandanda et l'OM le seront au moins deux semaines. Oui, ça va très vite.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU