Ligue 1 : André Villas-Boas critique la FFF

Ligue 1 : André Villas-Boas critique la FFF©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le samedi 12 septembre 2020 à 20h08

Après l'imbroglio Steve Mandanda en équipe de France, André Villas-Boas a critiqué les agissements de la FFF. Pour l'entraîneur de l'OM, une grosse faute a été commise.



Forfait contre la Suède avec l'équipe de France ce mardi, Steve Mandanda va bien tenir sa place avec l'OM lors du Classique face au PSG ce dimanche. Testé positif au Covid-19 pendant son séjour à Clairefontaine, il avait été renvoyé dans la cité phocéenne. Un imbroglio qui n'a pas été au goût d'André Villas-Boas, son entraîneur à Marseille. En conférence de presse à 48h du choc entre les deux premiers de la dernière saison de Ligue 1, le Portugais n'a pas mâché ses mots quand il a fallu aborder la gestion du cas Mandanda par la FFF. « Je pense que j'étais plus agacé que Mandanda. Évidemment, il était déçu, ce n'est pas normal. Je n'ai rien contre la FFF et Franck Le Gall son médecin, mais ce n'est pas normal de faire une erreur comme ça et de penser que ça va passer. À ce niveau, avec un joueur comme Steve et ce niveau d'informations... Ça peut arriver avec tous les règlements mis en place avec le Covid [...], mais ce n'est pas normal, c'est une grosse faute. »

Un faux-positif à l'origine du forfait de Mandanda en équipe de France ?

Si le tacticien marseillais est encore plus énervé que son capitaine, qui avait peu goûté aux conditions de son départ du regroupement de l'équipe de France, c'est parce que la décision a été prise pour des raisons plus administratives que médicales. Testé comme les autres Bleus avant le début de la Ligue des Nations, Mandanda avait eu un résultat positif. Ou plutôt faux positif. Déjà malade du Covid-19 en août, mais revenu sur les pelouses de Ligue 1 depuis, le gardien olympien n'aurait été ni malade, ni contagieux au moment de sa sélection par Didier Deschamps. Des traces du coronavirus contracté plusieurs semaines plus tôt pourraient être responsable du test PCR incriminé. Un examen sérologique aurait pu lui permettre de rester avec les Bleus, mais son dossier médical n'avait pas été transmis par la FFF à l'UEFA dans les temps. Steve Mandanda avait donc commencé son mois de septembre avec un voyage à Paris pour rien. Ce dimanche, il aura l'occasion de se rattraper avec un déplacement dans la capitale pour un des matchs les plus attendus de ce début de saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.