Les plus beaux matchs de l'ère Pape Diouf

Les plus beaux matchs de l'ère Pape Diouf©Panoramic, Media365
A lire aussi

Dimitri Ferrero, publié le mercredi 01 avril 2020 à 17h15

Président de l'OM pendant un peu plus de quatre ans, Pape Diouf (décédé ce mardi) n'a pas permis au club phocéen de remporter des trophées. Mais les supporters ont vécu des matchs mémorables pendant cette période. Tour d'horizon.


PSG-OM, saison 2005-2006 (29eme journée)

L'heure de gloire des minots

Sûrement le plus beau fait d'armes de Pape Diouf à la tête de l'OM. Lors de la saison 2005-2006, Marseille doit se déplacer à Paris pour le compte de la 29eme journée de championnat. Mécontent du quota de places réservé aux supporters marseillais au Parc des Princes, Pape Diouf décide d'envoyer la réserve olympienne pour affronter le PSG. Le résultat du match, un 0-0 héroïque de la part des « minots » qui seront accueillis comme des rocks-stars à leur retour à la gare Saint-Charles. Une décision forte qui marquera les esprits et qui écrira une page de plus dans la folle histoire du Classico français

Sochaux-OM, finale coupe de France 2007

Une cicatrice encore ouverte

C'est sûrement le souvenir le plus douloureux dans l'histoire commune de Pape Diouf et de l'OM. Un an après leur défaite face au PSG, les Marseillais reviennent au Stade de France disputer une finale de Coupe de France face au FC Sochaux-Montbéliard. Les joueurs entraînés par Albert Emon partent pourtant favoris avant la rencontre. Emmenés par un quatuor offensif composé de Franck Ribéry, Samir Nasri, Mamadou Niang et Djibril Cissé, les Olympiens mènent deux fois au score grâce à un doublé de Cissé (5eme et 98eme). Cependant, l'OM se fera rejoindre par deux fois au score. Et aux tirs au but, c'est le club sochalien qui en sortira gagnant, privant ainsi l'OM d'un premier titre depuis 1993.

OM-ASSE, saison 2006-2007 (37eme journée)

L'OM retourne en C1

Une semaine après la grosse désillusion de Sochaux, Marseille a l'occasion de se rattraper en se qualifiant pour la première fois depuis la saison 2003-2004 pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. Dauphin de l'Olympique Lyonnais, l'OM doit l'emporter face à Saint-Étienne pour valider son ticket pour la C1. À la 52eme minute, Djibril Cissé donne l'avantage à l'OM d'une frappe puissante, Feindouno lui répondra quelque minutes plus tard d'une magnifique frappe dans le petit filet de Carrasso. À cinq minutes du terme, Mathieu Valbuena s'en va inscrire son premier but sous le maillot olympien d'une frappe du droit dont lui seul à le secret. Présents en tribune ce soir-là, Pape Diouf et Robert Louis-Dreyfus se congratulent à la fin du match et fêtent ainsi la première qualification de l'OM en C1 depuis trois ans.

Liverpool-OM, saison 2007-2008 (2eme journée de Ligue des Champions)

Valbuena, à jamais le premier

Avant d'aborder son second match de phase de poule de Ligue des Champions, l'OM se paye une crise sportive dont il a le secret. Englués à la 19eme place du championnat, les Marseillais voient débarquer Éric Gerets pour prendre la succession d'Albert Emon limogé quelques jours auparavant. C'est donc plein d'incertitudes que Marseille débarque chez le dernier finaliste de la Ligue des Champions, Liverpool. Auteurs d'un match courageux, les Olympiens poussent pour décrocher le point du match nul sur la pelouse des Reds, mais un homme va faire passer la soirée dans une autre dimension. Titulaire surprise au coup d'envoi, Mathieu Valbuena trompe Pepe Reina d'une frappe lointaine qui vient se loger dans la lucarne du gardien de Liverpool. Un but qui restera dans l'histoire des Phocéens et qui permettra à l'OM de devenir le premier club français victorieux à Anfield.

OM-OL, saison 2008-2009 (36eme journée)

 Si près du but...

Ce match a tout d'une passation de pouvoirs. L'OM est engagé dans la course pour le titre de champion de France avec les Girondins de Bordeaux. En face, un OL qui ne remportera pas son huitième titre d'affilée à l'issue de la saison. Pape Diouf déclare même avant la rencontre « qu'il faut s'attendre aux dernières gesticulations du champion en titre ». Le décor est planté. Cependant, la soirée vire vite à la catastrophe du côté de l'OM. Benzema inscrit un doublé et permet à Lyon de mener 2-0 dès la première mi-temps. Sylvain Wiltord redonnera un peu d'espoir à la 80eme minute, mais c'est Juninho qui achèvera les derniers espoirs marseillais avec un coup-franc dont il a le secret. Les derniers espoirs d'un premier titre depuis 1993 s'envolent du côté du Vélodrome, Bordeaux finira champion avec trois points d'avance sur son dauphin. Pape Diouf, quant à lui, sera évincé à l'issue de cette saison et quittera Marseille avec un palmarès vierge. Un détail aux yeux des supporters marseillais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.