Les Fanatics réagissent aux rumeurs

Les Fanatics réagissent aux rumeurs©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mardi 07 novembre 2017 à 11h49

Les Fanatics, groupe de supporters de l'Olympique de Marseille concerné de près par le coup de pied infligé par Patrice Evra à l'un des leurs, ont réagi aux différentes rumeurs, via un communiqué.

Les banderoles déployées au Stade Vélodrome, ce week-end, lors de la victoire de l'Olympique de Marseille face à Caen (5-0) n'étaient probablement pas assez longues pour exprimer l'intégralité de leur message. Alors les Fanatics ont publié un communiqué, d'abord pour clarifier, avec leur point de vue, la scène qui a conduit Patrice Evra à frapper violemment l'un des leurs, ensuite pour répondre à certaines rumeurs.

Le communiqué des Fanatics

Quatre jours après le regrettable incident qui s'est déroulé au Portugal, les Fanatics s'insurgent contre le comportement irresponsable et malveillant de certains journalistes et consultants qui manipulent l'opinion publique à grand renfort de mensonges.

Le groupe n'a d'ordinaire pas vocation à s'exprimer ailleurs qu'en tribune, mais aujourd'hui, nous ne pouvons plus nous permettre de laisser circuler ces informations fausses et diffamatoires.

Evra n'a jamais été la cible d'insultes racistes. Quiconque connait un minimum le mouvement supporter marseillais ne sera pas dupe et comprendra à quel point cette accusation est absurde. Il est alors difficile de comprendre les intentions de Monsieur Ménès quand il se permet d'affirmer de telles âneries lors d'une émission à forte audience...

Les supporters descendus de la tribune l'ont fait en réaction aux provocations de M. Evra qui a tiré le ballon sur eux et leur a demandé de venir en découdre. Ils se sont placés en opposition à M. Evra et n'ont agressé personne. La seule personne ayant commis un acte de violence est celle qui portait le maillot bleu et blanc...

Les supporters descendus de la tribune ne sont en rien des pseudos-supporters, comme certains aimeraient le faire croire. Ce sont des passionnés qui donnent de leurs temps et de leur argent depuis des années, par amour pour leurs couleurs, et qui n'ont aucune autre volonté ou ambition que d'encourager l'Olympique de Marseille. Laisser penser qu'ils ont fait presque 40h de bus pour insulter un joueur est aussi stupide qu'infondé...

Aucune rencontre n'a eu lieu avec les dirigeants de l'Olympique de Marseille avant le match contre Caen, contrairement à ce qui a été dit par certains (pseudo-médias ?). Il est donc tout aussi faux que le ton ait pu monter entre les deux parties...

En tout état de cause, nous, Fanatics condamnons le comportement de M. Evra qui, et ce depuis plusieurs semaines, se permet :
- de menacer des supporters en tribune en les invitant à régler les comptes dehors,
- de répondre aux critiques et chambrages venant du parcage par des provocations, entraînant la situation dans une spirale sans fin,
- de venir jouer les gros bras devant le parcage et d'être violent envers ses supporters,
- de continuer la provocation via les réseaux sociaux depuis l'incident (photo Facebook changée alors que les Marseillais étaient encore dans le stade à Guimaraes, photo du panda..)

Nous condamnons également l'attitude de certains médias (peut-être contrariés par la volonté du groupe et des différents protagonistes de ne pas répondre aux innombrables sollicitations ?) de propager des informations mensongères. Cette campagne diffamatoire ne trompera que ceux que cela arrange. Le groupe, ses membres et les personnes amenées à nous côtoyer depuis maintenant presque trente ans, connaissent les motivations qui nous animent, le reste n'étant que palabre et quête du buzz.

Mais surtout, les Fanatics assurent un soutien total et indéfectible aux supporters descendus de la tribune pour défendre l'honneur du peuple Marseillais, et qui se sont exposés par la même occasion à d'éventuelles poursuites. Nous ne vous lâcherons pas !

Enfin, nous appelons les autorités compétentes, mais également l'Olympique de Marseille, à faire preuve de discernement dans cette regrettable affaire, préjudiciable à tous (enfin presque tous...).

Fanatics Marseille 1988

 
25 commentaires - Les Fanatics réagissent aux rumeurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]