L1 - OM : Un après-Leipzig à bien négocier

L1 - OM : Un après-Leipzig à bien négocier©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 15 avril 2018 à 09h12

L'euphorie de la qualification pour les demi-finales de Ligue Europa à peine retombée, l'Olympique de Marseille retrouve déjà les terrains à Troyes ce dimanche (17h00). Un match capital dans la course à la troisième place.

La victoire de l'OL, samedi contre Amiens (3-0), a ramené tout le monde sur terre à Marseille. Encore dans l'euphorie de sa superbe qualification pour les demi-finales de Ligue Europa, la cité phocéenne a été rappelée à une réalité moins flamboyante : sa place en Ligue des Champions la saison prochaine est encore loin d'être assurée. Et avec le succès lyonnais, l'OM est contraint de s'imposer à Troyes ce dimanche (17h00) pour ne pas voir ses chances d'accrocher le podium s'amincir davantage.Garcia : « Les joueurs abordent cet après-Leipzig de la bonne manière »Dans ce contexte, la gestion de l'après-Leipzig sera très importante. Rudi Garcia le sait mais en conférence de presse, l'entraîneur marseillais a affiché une grosse sérénité à ce sujet : « Prise de la bonne manière, cette euphorie est un avantage. On a marqué cinq buts dans le temps réglementaire à domicile, il faut continuer, les joueurs ont montré la voie à suivre pour les derniers matchs, assure l'entraîneur de l'OM. Les joueurs se sont parlés. Ils ont été très justes dans l'approche. On n'a rien gagné pour l'instant, on sait qu'on a six finales de championnat à jouer, six matches pour retrouver le podium. Les joueurs abordent cet après-Leipzig de la bonne manière, il faut vite se reconcentrer et tout donner dimanche ».Garcia : « Ce n'était pas un match si coûteux en courses intensives »Au stade de l'Aube, Marseille disputera son 54eme match de la saison, toutes compétitions confondues. Personne en Europe n'a joué autant. Alors au-delà de l'aspect psychologique, il y a une dimension physique qu'il faudra aussi savoir apprivoiser. « Ce n'était pas un match si coûteux que ça en courses intensives, nuance Rudi Garcia. Quand Flo (Thauvin) a marqué, nous étions qualifiés et on a attendu, en jouant en attaques rapides. Il a fallu repartir de l'avant quand Augustin a marqué et que l'on a été virtuellement éliminé, mais ça n'a pas duré longtemps. Dimitri (Payet) a mis un but quatre minutes après. C'est plus un match qui a été coûteux sur le plan psychologique et de la concentration que sur le plan physique. Ils auront corrigé ça car on sera en mise au vert ce samedi soir. » La confiance est clairement totale du côté de l'OM...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.