L1 - OM / Jacques-Henri Eyraud : " Tout est rentré dans l'ordre avec Jean-Michel Aulas "

L1 - OM / Jacques-Henri Eyraud : " Tout est rentré dans l'ordre avec Jean-Michel Aulas "©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le samedi 12 mai 2018 à 14h14

Invité de l'émission « Le journal inattendu » sur RTL ce samedi, Jacques-Henri Eyraud est revenu sur l'actualité de l'Olympique de Marseille. Le président olympien a notamment appelé au calme avant la finale de la Ligue Europa tout en apaisant les tensions avec son homologue lyonnais, Jean-Michel Aulas.

Copains comme cochons... Alors qu'ils se livrent une bataille féroce sur le terrain médiatique depuis quelques semaines, Jacques-Henri Eyraud et Jean-Michel Aulas ont enfin enterré la hache de guerre. Enfin, pour le moment. Invité de l'émission « le journal inattendu » sur RTL, ce samedi, le président de l'Olympique de Marseille a tenu à mettre les choses au clair avant le grand rendez-vous qui attend l'écurie phocéenne mercredi prochain. A quelques jours de la finale de la Ligue Europa, l'homme d'affaires de 50 ans a tenu à rassurer tout le monde à l'aube du déplacement des supporters marseillais dans l'antre de leur meilleur ennemi rhodanien.Eyraud : « Il ne doit pas y avoir de violences dans le stade comme à extérieur »Au cours de cette interview, le président marseillais a d'abord apaisé les tensions avec Jean-Michel Aulas. « Tout est rentré dans l'ordre, assure-t-il. Il ne doit pas y avoir de violences dans le stade comme à l'extérieur. Il n'y a pas de raison que ça se passe mal. On va tout casser, ça veut dire soutenir son équipe comme jamais. » Pour Jacques-Henri Eyraud, il est inconcevable d'imaginer une autre issue pour les fans olympiens. « Ils (les supporters) ont envie de montrer leur vrai visage, qui n'est pas un visage de violence », souligne-t-il avec fermeté.Eyraud : « Heureux de la fierté retrouvée dans la ville »Outre ces problèmes liés à la future finale de la Ligue Europa, le président olympien a fait part de ses émotions au cours de cette campagne européenne si particulière pour un homme qui n'avait jamais connu de tels niveaux de nervosité auparavant. « A Salzbourg, c'était assez tendu. Nous étions entourés d'Autrichiens en tribune, j'ai failli en venir au mains à plusieurs reprises, se rappelle-t-il avec le sourire. L'OM ne sera jamais un club comme les autres et on veut continuer avec cette spécificité. Ce qui me fait le plus plaisir, c'est cette fierté retrouvée dans la ville. Les Marseillais sont heureux quand l'OM gagne et ils sont tristes quand l'OM perd. On ne voit ça qu'à Marseille ! » Mercredi soir, Marseille sourira ou pleurera, c'est une certitude. Et pour Jacques-Henri Eyraud, cette soirée du 16 mai 2018 pourrait déjà marquer son histoire phocéenne.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.