L1 - OM : Dugarry-Zidane, journalistes... Patrice Evra a ressorti la boite à punchlines

L1 - OM : Dugarry-Zidane, journalistes... Patrice Evra a ressorti la boite à punchlines©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 29 avril 2017 à 16h21

Patrice Evra s'est payé Christophe Dugarry samedi dans un entretien accordé à SFR Sport, en lui demandant des comptes et évoquant de manière équivoque sa relation avec Zinedine Zidane. Le défenseur de l'OM a aussi apporté des précisions sur son rapport aux médias.



Plus de trois ans après sa célèbre sortie dans Téléfoot où il avait taclé « Michel Fernandel » (Luis Fernandez), « Ménez » (Pierre Ménès) et « Rolland Tournevis » (Rolland Courbis), Patrice Evra a remis ça samedi. Interrogé par William Gallas pour l'émission « Transversales » diffusée ce samedi sur SFR Sport, le défenseur de l'OM a versé de nouveau dans le surnom et l'allusion vulgaire. Cette fois, il en avait contre Christophe Dugarry. « Mon frère m'a dit : 'Il faut que tu t'occupes de « Duarig ».' Je ne veux pas dire son vrai nom. S'il a un problème avec moi, qu'il vienne à Marseille, on en parle et on en discute, il n'y a pas de souci, a souri Evra. Je le respecte, champion du monde, champion d'Europe. Mais c'est la seule personne au monde qui sait le nombre exact de poils pubiens que Zinedine Zidane a sur ses bijoux de famille. » Grande classe...

Dugarry avait allumé Evra après OM-PSG
Par cette punchline soigneusement préparée, sur un thème que Gallas n'a pas lancé de lui-même, Evra souhaitait certainement répondre aux critiques de Dugarry après la claque reçue par l'OM contre le PSG en février dernier (1-5). Celui qui est désormais consultant dans les médias avait eu des mots durs sur la prestation du latéral international français, sorti à la pause et qui avait passé un mois à l'infirmerie ensuite. « Les dirigeants marseillais ont estimé qu'ils avaient besoin d'un leader, ils ont pris Patrice Evra. J'ai mis des bémols dès le début. Son rôle de leader? Pourquoi pas. Il a l'expérience, ça a été un excellent joueur, il a gagné des titres. Mais je l'ai dit et redit, en L1, il va souffrir dans les un contre un. Il n'a plus les jambes, ni la lucidité. Il nous a fait une Patrice Evra. 'Je suis à 50 %, mais moi, Patrice Evra, courageux, capitaine, Napoléon, je ne sais pas quoi, je vais en un contre un, avec le courage que j'ai, contre Lucas et je vais le mettre dans ma poche.' Eh bien écoute... On a vu... Même à 50% tu as la prétention que Lucas, tu vas te le mettre dans la poche. C'est une blague. »
« Ils ont sorti la guillotine après Knysna »
Sur sa relation avec les médias justement, Evra assure rester indifférent à ce qu'il s'y dit ou écrit sur lui. « Ce n'est même pas que je les boude ou que je suis fâché contre eux, je n'ai pas besoin d'eux. Si j'acceptais toutes les demandes, tu verrais Evra dans la presse ou à la télé tous les jours de la semaine. C'est là où les gens vont commencer à te détester, quand ils vont te voir tout le temps. Mais je n'ai aucun problème avec les médias, que ce soit bien clair. Ils ont sorti la guillotine après Knysna, il n'y a pas de souci. Mais il est là, et maintenant, ils me manquent de respect. Au lieu de dire, il a une bonne paire de bijoux de famille, il parle d'un ressuscité. Non, ils sont là et ils resteront là. Je finirai ma carrière comme ça, car je suis un homme heureux. » Un homme qui fait surtout une fixation sur les bijoux de famille, visiblement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - L1 - OM : Dugarry-Zidane, journalistes... Patrice Evra a ressorti la boite à punchlines
  • Bon c'est clair P Evra,c'est pas ma tasse de thé ,mais bon on ne l'entend pas souvent ,par contre je suis d'accord avec lui lorsqu'il parle de ce guignol C Dugarry! C'est incroyable que RMC puisse embaucher un abruti pareil ! Il a été mauvais pendant toute sa carrière et maintenant tous les soirs il veut donner des leçons de football ! Mais viré moi ce saltimbanque !

  • il a la tête comme le ballon rien dedans

  • il n'a rien à dire car il ne vaut pas mieux, il est meme pire

  • Evra casse toi!

  • Aussi bon qu'à Knysna; Rien à ajouter!