L1 - Matchs amicaux : L'OM s'en sort plutôt bien

L1 - Matchs amicaux : L'OM s'en sort plutôt bien©Media365

Raphaël Brosse, publié le samedi 21 juillet 2018 à 21h15

Dominé en première période, Marseille est parvenu à tenir Villarreal en échec, ce samedi en match amical (1-1).

Dans un peu moins de trois semaines, l'Olympique de Marseille donnera le coup d'envoi de la nouvelle saison de Ligue 1. Ce sera le vendredi 10 août, à l'Orange Vélodrome, face à Toulouse. les joueurs de Rudi Garcia ont encore une charge de travail conséquente à abattre afin d'être prêts le jour J. Le technicien marseillais a pu s'en rendre compte ce samedi, à l'occasion d'un match amical disputé contre Villarreal. Volontaires mais souvent trop brouillons, les Olympiens n'ont pas réussi à prendre le meilleur sur leurs adversaires (1-1). A la pause, l'OM était même mené au tableau d'affichage. Cela n'était d'ailleurs pas injustifié au regard de la prestation réalisée par le Sous-Marin jaune, qui a trouvé le chemin des filets grâce à Karl Toko Ekambi. L'ancien Angevin a profité d'un mauvais repli d'Aymen Abdennour pour ne pas être signalé en position de hors-jeu et a trompé Yohann Pelé de près, inscrivant ainsi son tout premier but sous ses nouvelles couleurs (0-1, 42eme).

Mitroglou transparent, Payet enchaîne


Au retour des vestiaires, Javier Calleja a totalement modifié son équipe avec onze changements. L'occasion de revoir Santi Cazorla et de constater que l'ancien Gunner n'avait rien perdu (ou si peu...) de son remarquable toucher de balle. Les Marseillais ont, de leur côté, davantage mis le pied sur le ballon, sans pour autant être extrêmement menaçants. Auteur d'un doublé face à Nantes mercredi dernier (2-1), Kostas Mitroglou a été fantomatique. Contrairement à Valère Germain, qui a égalisé sur un service de Clinton Njie (1-1, 63eme). Les nombreux remplacements ont ensuite quelque peu cassé le rythme, même si les attaquants espagnols ont continué à faire planer le danger sur le but phocéen. A noter que Dimitri Payet n'est sorti qu'à un quart d'heure du terme de la rencontre. Le Réunionnais enchaîne, retrouve du rythme, et cela ne peut être qu'une bonne nouvelle pour les Ciel et Blanc.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU