L1 - Marseille : Rudi Garcia prend la défense d'Adil Rami

L1 - Marseille : Rudi Garcia prend la défense d'Adil Rami©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mercredi 17 octobre 2018 à 19h45

Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, ne veut pas entendre parler d'un éventuel manque de professionnalisme d'Adil Rami. Invité ce mercredi de Team Duga sur RMC, le technicien phocéen a pris la défense de son protégé.

Après un début de saison des plus compliqués, le défenseur central marseillais Adil Rami peut compter sur le soutien de son entraîneur. Invité ce mercredi de Team Duga sur RMC, Rudi Garcia a pris la défense de son protégé. L'ex-coach de Dijon, du Mans, de Lille et de la Roma ne veut pas entendre parler d'un éventuel manque de professionnalisme du champion du monde. « Adil Rami est un grand garçon, a expliqué le technicien phocéen. C'est bien qu'il puisse s'exprimer quand il y a des demandes, c'est bien que ce soit lui qui puisse répondre quand on dit qu'il va à Paris (ndlr : pour retrouver sa compagne Pamela Anderson). C'est pour cela qu'il était allé en conférence de presse. C'était pour démentir ce genre de bêtises. C'est un grand professionnel. Il a effectivement un côté extra-sportif plus médiatisé que d'autres, mais c'est plus le fait qu'il n'ait pas eu une préparation complète qui a fait qu'il s'est blessé contre Francfort. On a gagné enfin sans prendre de but contre Caen et Adil était dans l'équipe. (...) Il est généreux mais aussi très professionnel, très ambitieux et très sérieux quand il faut l'être. »

Rami doit digérer le Mondial russe


A l'image de certains de ses coéquipiers, Adil Rami a besoin de temps pour digérer le Mondial russe, et le club du président Jacques-Henri Eyraud doit prendre son mal en patience. « Je pense que l'on continue de payer la facture de la Russie, a analysé Rudi Garcia. J'ai lu que Gareth Southgate, le sélectionneur anglais, disait combien c'était difficile pour les clubs anglais, notamment Tottenham qui a énormément de demi-finalistes... C'est difficile de les aligner et de les mettre en forme. (...) Leur statut a changé. Ils sont scrutés. Ils ont eu moins de vacances. Ils ont beaucoup fêté. Ils ont eu moins de récupération. Sur le plan psychologique, ce n'est pas évident de se remettre à l'école du quotidien et de son club. »

Dépoussiérer le jeu de Radonjic


Du côté des recrues, il s'agit aussi de faire preuve de patience, notamment au sujet de Nemanja Radonjic et Duje Caleta-Car. « On a fait le pari de prendre des jeunes joueurs parce que je pense que l'on a cette fibre-là, a déclaré Rudi Garcia. On avait déjà pris Morgan Sanson à Montpellier, et nous sommes ravis de l'avoir avec nous aujourd'hui. Duje et Nemanja n'ont pas beaucoup joué et n'ont pas fait d'énormes performances. Mais ce sont des jeunes joueurs qui ne parlent pas la langue, et qui sont arrivés tardivement... L'un et l'autre, surtout Nemanja Radonjic, ont besoin de comprendre notre jeu. C'est un joueur qui a d'énormes qualités, mais dont on a aussi besoin de dépoussiérer le jeu. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.