L1 - Marseille : Kostas Mitroglou a trouvé ses marques au meilleur des moments

L1 - Marseille : Kostas Mitroglou a trouvé ses marques au meilleur des moments©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 21 avril 2018 à 08h36

Relégué sur le banc des remplaçants en raison de son rendement insuffisant, Kostas Mitroglou a malgré tout été décisif ces dernières semaines. Une bonne nouvelle pour Marseille, lancé dans une fin de saison haletante.

Tous les éléments étaient réunis pour que l'on assiste à un fiasco total. Un recrutement tardif et bouclé à la va-vite, des soucis physiques récalcitrants, des difficultés à trouver ses repères dans l'animation offensive et, surtout, une fâcheuse tendance à croquer la feuille : oui, l'aventure de Kostas Mitroglou à l'Olympique de Marseille était bien partie pour faire un bide. Celui qui devait endosser le costume du « grand attaquant » tant espéré par les supporters olympiens s'est même retrouvé sur le banc des remplaçants à partir du mois de décembre. Contrarié par une blessure pendant le mois de février, le Grec a fait son retour à la compétition à Toulouse, le 11 mars dernier. Entré à la 78eme minute de jeu, il a inscrit le but de la victoire une poignée de secondes plus tard, sur son premier ballon (1-2). De quoi faire taire les sifflets ayant accompagné son arrivée sur la pelouse.Payet : « On a tous voulu aider Mitroglou »L'ancien buteur prolifique du Benfica Lisbonne a récidivé. Si son égalisation face à Lyon s'est finalement avérée vaine (2-3), celle contre Troyes, dimanche dernier, a remis l'OM dans le sens de la marche (2-3). Et même s'il ne marque pas à chaque fois, l'avant-centre de trente ans semble avoir retrouvé la confiance qui le fuyait depuis qu'il avait posé ses valises dans la cité phocéenne. Ce à quoi ses coéquipiers ne sont pas étrangers. « On a tous voulu aider Kostas, a ainsi révélé Dimitri Payet en conférence de presse. Il a eu des pépins physiques. En tant que capitaine, mais aussi en tant que passeur, j'ai peut-être voulu le faire marquer. Les attaquants fonctionnent comme ça, à la confiance, au but. Les buteurs, dans un club, sont des joueurs particuliers. Ils peuvent nous faire gagner des matchs, finir les actions... Il faut en prendre soin et faire attention car ce sont eux qui peuvent faire basculer les rencontres. » Le Réunionnais a d'ailleurs allié le geste à la parole puisqu'il est passeur décisif sur trois des quatre dernières réalisations de Mitroglou en Ligue 1.Garcia : « Mitroglou est le meilleur joueur en sortie de banc »Les statistiques, justement, illustrent on ne peut mieux le nouvel élan de l'ex-joueur de l'Olympiacos Le Pirée. Souvent remplaçant au coup d'envoi, l'Hellène se montre d'une redoutable efficacité sur le maigre temps de jeu qui lui est accordé. Son ratio (un but toutes les 118 minutes en moyenne) est notamment meilleur que celui de Mariano (une réalisation toutes les 135 minutes) et démontre surtout que ce rôle de « supersub » chargé de faire la différence dans le money time lui convient très bien. « C'est le meilleur joueur qui sort du banc et qui marque dans tout le championnat de France », tient à préciser Rudi Garcia. Ce retour en forme tombe à point nommé pour les Marseillais, engagés dans un palpitant mais éprouvant sprint final. Entre la lutte acharnée pour le podium en championnat et une demi-finale de Ligue Europa à venir face à Salzbourg, l'entraîneur de l'OM doit pouvoir s'appuyer sur l'ensemble des forces vives à sa disposition. « On compte sur tout le monde, assure le coach des Ciel et Blanc. Valère Germain est aussi important. Clinton Njie également. Quand il y a du turnover, les joueurs sont à fond pour donner le meilleur d'eux-mêmes et faire gagner leur équipe. C'est notre force cette saison. » Il faudra encore en faire la preuve ce samedi, contre Lille (17h00). Et, qui sait, Kostas Mitroglou aura peut-être une nouvelle fois son mot à dire...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU