L1 - Marseille : Dans la cité phocéenne, un nouveau capitaine est né

L1 - Marseille : Dans la cité phocéenne, un nouveau capitaine est né©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le jeudi 19 avril 2018 à 17h00

Nommé capitaine de l'OM malgré le retour de Steve Mandanda l'été dernier, Dimitri Payet a mis du temps avant d'assumer pleinement ce rôle. Dans une forme étincelante en 2018 (6 buts et 11 passes décisives toutes compétitions confondues), le meneur de jeu marseillais prend progressivement la mesure de ce nouveau statut. Une prise de conscience au meilleur moment de la saison.

Au terme de la rencontre face à l'ESTAC (2-3), Dimitri Payet a eu du mal à cacher sa frustration malgré la victoire de son OM. Car oui, dorénavant c'est son Olympique de Marseille. Nommé capitaine en début de saison, Dimitri Payet a mis du temps avant d'assumer ce rôle et il faut avouer que cette tâche n'avait rien de simple dans un vestiaire marseillais très expérimenté. Steve Mandanda, Patrice Evra, Adil Rami ou encore Luiz Gustavo, l'écurie phocéenne ne manquait pas de « capitaines » en début de saison. Les performances en dents de scie du numéro 10 olympien ne lui ont pas non plus rendues la tâche facile. Et pour assumer son statut, Dimitri Payet a dû s'affirmer sur le terrain. Un peu plus que par le passé. C'est aussi l'une des responsabilités d'un capitaine : répondre sur le terrain pour ressentir la confiance et le respect de ses partenaires. Une pointe d'abnégation agrémentée d'un talent hors-norme et le tour est joué.  A Marseille, un capitaine est né.Payet : « « Il faut qu'on se parle, qu'on se dise les choses »Présent en conférence de presse à 48 heures de défier le LOSC à l'Orange Vélodrome, Dimitri Payet a confirmé ce qu'il a dernièrement laissé entrevoir sur les terrains de Ligue 1 : une âme de leader affirmée. Certainement éclipsé par l'aura de Luiz Gustavo ou le charisme d'Adil Rami, l'ancien joueur du FC Nantes et de l'AS Saint-Etienne a mis du temps avant de trouver sa place. Dorénavant, celui qui a fêté ses 31 ans le mois dernier s'affirme sur le terrain comme en dehors. Un rôle majeur pour encadrer des joueurs en pleine éclosion comme Morgan Sanson ou encore Florian Thauvin. « Il faut qu'on se parle, qu'on se dise les choses pour éviter que ce genre de match se transforment en match nul ou en défaite, a-t-il concédé en repensant au match difficile à Troyes (2-3). Collectivement, on n'a pas été bon. On va devoir s'améliorer car on a des échéances importantes qui arrivent. »  Avec plus de confiance en lui-même, le Réunionnais continue de s'affirmer. Et ça, le public marseillais commence à l'apprécier.Payet : « J'ai l'impression d'être en période de l'Euro »Evidemment conquis par l'ambiance du Stade Vélodrome lors du quart de finale retour de la Ligue Europa face à Leipzig (5-2), Dimitri Payet sait pertinemment qu'une page d'histoire olympienne est peut-être entrain de s'écrire. Avec le brassard de capitaine vissé sur son bras gauche, cette page d'histoire serait encore plus belle. Sans aucun doute. Revenu au meilleur de sa forme, l'international français ne calcule plus et savoure. C'est en tout cas ce qu'il laisse entrevoir depuis sa non-convocation avec les Bleus lors du dernier rassemblement. « Je n'avais pas encore vécu ça ici, tout cet engouement du peuple marseillais, a-t-il admis avec une certaine fierté. J'ai l'impression d'être en période l'Euro. Ils veulent cette coupe d'Europe et qu'on leur offre cette finale. » Motivé à l'idée de vivre une fin de saison dantesque, Dimitri Payet  « ne veut pas oublier » le championnat avec une place sur le podium à aller chercher. Sans abandonner son rêve bleu en tête : celui de prendre la direction de la Russie en juin prochain pour revivre des émotions aussi fortes que lors de l'Euro 2016. Un sacré défi loin d'être insurmontable...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.