L1 - Marseille : Avec Mitroglou, Garcia va devoir faire sa révolution

L1 - Marseille : Avec Mitroglou, Garcia va devoir faire sa révolution©Media365
A lire aussi

Thomas BONNAVENT, publié le vendredi 01 septembre 2017 à 17h00

L'arrivée de Kostas Mitroglou à Marseille s'accompagne d'un léger mystère concernant le système de jeu de l'OM dans les semaines à venir. Rudi Garcia va-t-il dire au revoir à son 4-3-3 fétiche ?

Toutes les bonnes choses ont une fin. Et ce vieil adage pourrait bien coller à la peau de Rudi Garcia dans les jours et semaines à venir. Que ce soit à Lille, à Rome et aujourd'hui à Marseille, l'entraîneur phocéen s'accroche à son 4-3-3 fétiche. Une obsession. Si le technicien a quelques fois dérogé à sa philosophie (face à Monaco et au PSG notamment), cela s'est souvent soldé par des claques qui se gravent douloureusement dans les souvenirs des supporters de l'OM. De quoi remettre en cause la connaissance tactique du natif de Nemours. Et si Kostas Mitroglou était l'occasion rêvée pour le coach phocéen de prouver qu'il n'a rien perdu de sa science ? En effet, l'arrivée du Grec sur le Vieux-Port soulève de nombreuses interrogations sur le système de jeu marseillais.

Adieu 4-3-3, bonjour 4-4-2 ?
« Kostas peut jouer avec Germain. Il peut jouer seul en pointe. Il peut évoluer dans différents systèmes tactiques », a analysé Andoni Zubizarreta ce vendredi en conférence de presse. Si la polyvalence du garçon ne semble faire aucun doute au sein du club marseillais, Rudi Garcia pourrait subir quelques maux de têtes au moment de dessiner son onze titulaire. Si la complémentarité de Kostas Mitroglou et Valère Germain paraît crédible - et rappeler celle du Benfica Lisbonne entre le Grec et Jonas - voir cette paire alignée sur le front de l'attaque marseillaise semble bien moins évident. Une évidence peut être trop aveuglante pour Rudi Garcia. Le 4-4-2 pourrait coûter cher à Maxime Lopez (ou Morgan Sanson selon les matchs), mais être bénéfique à l'ancien joueur de l'Olympiacos Le Pirée et de Fulham qui n'aurait plus qu'à se concentrer sur son rôle de buteur. Charge à Valère Germain ensuite de soutenir le « grand attaquant » et faire valoir ses qualités techniques. Car il semble inimaginable de voir l'ancien Monégasque s'installer durablement sur le banc de l'OM. A moins que la ténacité de son entraîneur ne lui joue un mauvais tour.



Germain, le grand sacrifié ?
Le 4-4-2, tout le monde le réclame chez les supporters. Luiz Gustavo a besoin de soutien au milieu de terrain, c'est indéniable. Si le Brésilien s'est montré efficace seul à la récupération, il a montré des signes de fatigue face à Domzale et de lassitude à Monaco. Voir Morgan Sanson évoluer plus près de l'ancien joueur du Bayern Munich serait une bonne idée pour Rudi Garcia. Mais dans le cas où le champion de France 2011 devait s'accrocher à son 4-3-3, Valère Germain pourrait rapidement prendre place sur le banc de touche à de nombreuses reprises. Une aberration au regard de ses performances, et de son apport technique et tactique depuis son arrivée. Mais l'ancien joueur de Benfica semble bel et bien remplir toutes les cases réclamées par le board olympien.



Oui, Mitroglou coche toutes les cases en attaque
Avec Mitroglou, un large champ de possibilités semble s'ouvrir à Rudi Garcia. S'il conserve son 4-3-3, une rotation légitime s'installera entre l'ancien buteur de l'Olympiacos Le Pirée et Valère Germain face à l'enchaînement des matchs et l'Europa League. Mais le Grec s'impose comme un titulaire en puissance. Oui, il coche toutes cases réclamées par le trio Eyraud-Garcia-Zubizarreta. Physique (1m88), expérimenté et doté d'une bonne dose de caractère, Kostas Mitroglou a les épaules suffisamment larges pour endosser le costume de buteur de l'OM. De quoi faire souffler quelques ailiers comme Thauvin ou Payet car Rudi Garcia ne s'en est jamais caché, Valère Germain peut jouer sur les ailes. L'entraîneur va devoir faire des choix assumés. Lisibles. Rapides. Et il se sait attendu au tournant dorénavant.

 

 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU