L'OM encore rattrapé par le fair-play financier

L'OM encore rattrapé par le fair-play financier©Media365

Rédaction , publié le mercredi 19 juin 2019 à 16h40

L'OM a signé un « accord de règlement » avec l'UEFA après avoir été épinglé par l'Instance de Contrôle Financier des Clubs pour non-respect du fair-play financier, d'après L'Equipe. Probablement le début d'une période d'austérité pour les dirigeants marseillais.



Les finances de l'OM posent toujours problème. Un an après avoir écopé d'une amende de 100 000 euros pour non-respect du fair-play financier, le club marseillais a signé un « accord de règlement » avec l'UEFA, selon les informations de L'Equipe. Une décision qui devrait être officialisée prochainement, le délai de 10 jours pour que la chambre de jugement puisse faire appel étant désormais dépassé. L'OM s'engage ainsi à respecter le principe de base du fair-play financier, à savoir afficher un déficit inférieur à 30 millions d'euros sur les trois dernières saisons. Selon les chiffres dévoilés par la Direction Nationale de Contrôle de Gestion, Marseille affichait un déficit de 78,5 millions d'euros au 30 juin dernier et ne devrait pas l'avoir réduit de manière ostensible sur l'exercice en cours.

L'OM renfloué par Sanson et d'autres ?

Même s'il ne disputera pas de Coupe d'Europe la saison prochaine, l'OM reste surveillé par l'Instance de Contrôle Financier des Clubs, dans l'hypothèse où il se qualifierait pour la Ligue des Champions ou la Ligue Europa en 2020-21. Dans ce cas, une nouvelle infraction au règlement du FPF pourrait carrément empêcher le club phocéen d'honorer sa participation. Les dirigeants marseillais devraient donc être contraints de vendre ses meilleurs actifs dans les mois à venir. Morgan Sanson, dont la valeur marchande approche des 40 millions d'euros, pourrait être le premier concerné. Kevin Strootman est poussé vers la sortie, mais il n'est pas dit qu'il trouvera preneur. D'autres, comme Florian Thauvin, Luiz Gustavo ou même Boubacar Kamara, pourraient aussi s'en aller en cas d'offre sérieuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.