Garcia : " Il ne faut pas se cacher derrière les supporters "

Garcia : " Il ne faut pas se cacher derrière les supporters "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 27 août 2017 à 08h19

Rudi Garcia a évoqué le Mercato et le déplacement à Monaco en conférence de presse. L'entraîneur de l'OM espère que ses joueurs ne se relâcheront pas et cherche des solutions pour pallier les absences qu'il doit déplorer pour ce rendez-vous.



Rudi Garcia, dans quel état sont vos troupes et notamment Dimitri Payet ?
Dimitri Payet ne sera pas dans le groupe. C'est trop risqué, il n'est pas prêt. Il a besoin de temps. On va faire avec ceux qui sont là et on va prendre des points avec eux. Il va falloir qu'on crée l'exploit pour essayer de poursuivre notre série de six mois d'invincibilité.

On parle d'un départ de Rémy Cabella. Sera-t-il là contre Monaco ?
Rémy Cabella est toujours une option. C'est un joueur important, même si d'autres sont passés devant.

Avec la qualification en Ligue Europa, avez-vous bon espoir de conclure enfin l'arrivée d'un attaquant ?
On est sûr de rien dans le Mercato. Mais Andoni (Zubizarreta) travaille. On va bien finir par y arriver. On ne veut pas prendre pour prendre, on veut prendre un joueur qui nous apporte un plus. Si j'utilise Germain pendant 90 minutes tous les matchs, il va finir par se blesser. Si on avait un autre attaquant, on se porterait mieux. Il faut du renfort à ce poste-là.
Garcia : « Il ne faut pas qu'on se relâche »
On sent monter l'impatience chez les supporters...
Il ne faut pas se cacher derrière les supporters. On fait un amalgame dans le fait que les supporters attendent certainement avec impatience qu'on trouve un attaquant, mais quand vous avez 50 000 de vos supporters sur les trois premiers matchs à domicile, c'est qu'ils sont derrière vous.

On vous a senti agacé jeudi en conférence de presse. Pourquoi ?
Je n'étais pas agacé, j'étais agressif contre l'adversité. C'est ce que je demande à mes joueurs, d'avoir du répondant devant l'adversité. J'ai dit ce que j'avais à dire. Je n'ai fait que défendre mon OM et mes joueurs, pour montrer une autre facette.

Ne craignez-vous pas un relâchement de vos joueurs après la qualification en Ligue Europa ?
Il ne faut pas qu'on se relâche. Heureusement, on va à Monaco. Il faudra encore moins se relâcher. Je sais que j'ai des compétiteurs. Ils veulent continuer leur série d'invincibilité.
Garcia : « Pour remplacer Rami, la logique c'est Sertic »
Comment allez-vous fonctionner avec les absences que vous déplorez pour affronter Monaco ?
On peut rester dans notre système parce que c'est celui qu'on connait le mieux. On peut aussi imaginer d'autres choses. On verra. On a encore un entraînement pour travailler cela.

Une défense à trois centraux, comme en fin de match jeudi, est-ce envisageable ?
Quand il s'agit de préserver notre cage et qu'il ne reste pas longtemps à jouer et que l'attaquant passe à deux attaquants axiaux, ça peut être intéressant d'essayer de fermer la boutique, et de tout faire pour marquer un but en contre-attaque. C'est ce qui s'est passé contre Domzale jeudi. Sertic ? Il a été très bon contre Domzale au match retour, il avait été moins bien au match aller mais il jouait à gauche. Il a été excellent jeudi, et Dieu sait que ce n'est pas facile de rentrer dans un match d'une telle importance pour remplacer Adil Rami. On est content de compter sur un Greg Sertic qui relève le défi et qui va le continuer à le faire. La logique c'est lui, oui.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU