Dassier, ex-président de l'OM, évoque "75% de noirs et d'arabes dans les classes"

Dassier, ex-président de l'OM, évoque "75% de noirs et d'arabes dans les classes"©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 02 février 2021 à 14h24

Les propos de Jean-Claude Dassier, lundi soir, sur la mixité à l'école, ont choqué. Et forcément dans le monde du football, en premier lieu, que l'ancien président de l'Olympique de Marseille connaît fatalement très bien...



Jean-Claude Dassier, l'ancien président de l'Olympique de Marseille - successeur de Pape Diouf, il est aussi le dernier à avoir été sacré champion de France, en 2010, avec Didier Deschamps en tant qu'entraîneur -, a tenu des propos plus que douteux lundi sur CNews : "Il faut aller au cœur du problème éducatif. Tant qu'on s'adressera à des classes qui comprennent 75% de noirs, d'arabes, j'en passe et des meilleures, on n'y arrivera jamais. Si on n'organise pas la mixité, on n'aura aucun résultat. Il faut aller au-delà !" Pascal Praud, le présentateur de l'émission, s'est immédiatement étonné de l'utilisation des termes "noirs" et "arabes" : "Je ne vois pas le rapport, précisez votre pensée, personne ne comprend !"

"Tu as des communautés, avec une communauté probablement musulmane majoritaire", a alors repris l'ex-patron de l'OM, également homme de médias puisqu'il a notamment été dirigeant de la chaîne LCI de 1996 à 2008  - menant aussi le service des sports de TF1 de 1988 à 1999. "Et quand, face à ça, tu as un prof, et Samuel Paty en est hélas la démonstration d'une cruauté exemplaire... Si on ne va pas plus loin dans ce domaine-là et qu'on n'organise pas la mixité, on n'aura aucun résultat ! C'est ce que je veux dire !" Le ton n'est pas monté que sur ce sujet-là, puisque Praud a aussi tancé son ancien patron concernant les retraites, proposant de les supprimer pour tous les hauts salaires. "Je vous laisse à vos théories, a répliqué Jean-Claude Dassier. Vous en ferez ce que vous voudrez, car heureusement ce n'est pas toi qui décides."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.