Ces joueurs dont Marseille ne veut plus, mais qui pourraient être utiles

Ces joueurs dont Marseille ne veut plus, mais qui pourraient être utiles©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le jeudi 10 août 2017 à 16h00

Les jours passent et l'Olympique de Marseille entre, peu à peu, dans l'urgence. L'arrivée de Jordan Amavi bouclée, les dirigeants phocéens concentrent désormais leurs efforts sur la recherche d'un grand buteur, Carlos Bacca, Stevan Jovetic, Moussa Dembélé ou encore Vincent Janssen ayant été quelques-uns des joueurs pistés.

Pourtant, dans un entretien accordé à nos confrères de L'Equipe, Rudi Garcia a aussi évoqué d'autres besoins. A commencer par un dégraissage... qui pourrait offrir des doublures dont l'OM aura besoin durant une saison interminable.

Défenseurs : Fanni poussé dehors... Hubocan aussi ?

En défense, la hiérarchie marseillaise n'est pas très claire. Adil Rami et Rolando constituent la charnière centrale, et Doria semble être la première alternative. « Pour l'avenir du club, je préfère contribuer au développement d'un Matheus qu'aligner un joueur de 35 ans, a confié le coach olympien, évoquant ainsi Rod Fanni, dans les colonnes de L'Equipe, et ajoutant : aujourd'hui, il est plus cinquième central dans mon esprit que troisième. »

Mais alors, qui est le n°4 ? Boubakar Kamara ? Grégory Sertic ? Tomas Hubocan ? Le premier cité semble être une option lointaine pour palier un éventuel manque au milieu de terrain. L'ancien bordelais, lui, a souvent reculé ces derniers mois, et tout porte à croire qu'il bouchera les trous en cas de pépin. Un an après son arrivée, le Slovaque ne fait donc plus vraiment partie des plans du technicien, au même titre que Henri Bedimo, désormais barré par Jordan Amavi et Patrice Evra.

Rod Fanni (35 ans) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 500000 euros*.
Henri Bedimo (33 ans) : fin de contrat en 2019, valeur estimée à 1 million d'euros*.
Tomas Hubocan (31 ans) : fin de contrat en 2019, valeur estimée à 1,5 million d'euros*.

Attaque : Cabella vers la sortie... Sarr aussi malgré des services rendus ?

L'ancien joueur du Dynamo Moscou n'est même plus considéré comme un plan de secours, notamment pour palier une défaillance d'Hiroki Sakai dans le couloir droit. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Garcia, toujours à L'Equipe : « Je n'ai pas de doublure de Sakai, il faut bien que je m'en invente une », a-t-il dit en désignant Bouna Sarr, testé à ce poste lors de plusieurs matchs de préparation de l'OM. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle l'ex-Messin a été retenu au club, même si, en conférence de presse, Amavi a avoué pouvoir faire le job.

Sarr peut donc bel et bien faire ses valises. Tout comme Rémy Cabella. Le départ de l'ancien joueur de Montpellier est acté. « Rémy est un combattant, mais le fait de se retrouver 19e homme, ça fait réfléchir », a précisé Garcia, qui l'a cité comme l'un des joueurs les plus susceptibles de partir, lui, « ou un autre devant ».

Mais qui ? Les départs de Florian Thauvin et Dimitri Payet sont inenvisageables. Restent Lucas Ocampos et Clinton Njie. L'Argentin bénéficie d'une cote importante auprès de son coach et le Camerounais, sur le départ au début de l'été, l'est de moins en moins compte-tenu de ses récentes bonnes performances, bouclées par un doublé face à Dijon lors de la première journée de Ligue 1.

Rémy Cabella (27 ans) : fin de contrat en 2020, valeur estimée à 7,5 millions d'euros*.
Bouna Sarr (25 ans) : fin de contrat en 2020, valeur estimée à 2 millions d'euros*.

Au milieu : Pas de départ... mais un renfort serait le bienvenu

L'entrejeu olympien a été rendu véritablement compétitif par l'arrivée de Luiz Gustavo. Le Brésilien forme un trio complémentaire avec Maxime Lopez et Morgan Sanson. L'ancien joueur de Wolfsbourg sera, sans nul doute possible et sauf pépin physique, l'un des joueurs les plus utilisés par Rudi Garcia à la fin de la saison. En cas d'absence, Grégory Sertic ou Boubacar Kamara pourraient le suppléer.

Mais pour combler une éventuelle défaillance de l'un de ses deux compères du milieu de terrain, l'ancien entraîneur de la Roma ne pourra compter que sur Zambo Anguissa, dont le profil, moins technique et moins porté vers l'avant, devrait pousser les dirigeants marseillais à trouver une autre alternative. Mais aucune cible n'a filtré et le board olympien ne semble pas, pour le moment, s'en offusquer. Les fonds pourraient manquer même si la vente des indésirables, qui pourrait rapporter aux alentours de 12,5 millions d'euros au total, permettrait à l'OM de s'offrir un élément convenable pour le rôle :

Clément Grenier (26ans - Lyon) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 3,5 millions d'euros*.
Thomas Mangani (30 ans - Angers) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 3,5 millions d'euros*.
Sanjin Prcic (23 ans - Rennes) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 1,25 million d'euros*.

Marseille pourrait aussi choisir de renforcer son couloir droit, l'arrivée d'Amavi amincissant ce besoin. Avec, au choix, un latéral d'expérience, un joueur qui connaît parfaitement la Ligue 1, ou un autre international Espoirs.

Stephan Lichtsteiner (33 ans - Juventus Turin) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 3 millions d'euros*.
Jérémy Pied (28 ans - Southampton) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 3,5 millions d'euros*.
Léo Dubois (22 ans - Nantes) : fin de contrat en 2018, valeur estimée à 2 millions d'euros*.

L'Olympique de Marseille n'a pas des moyens financiers infinis, et le reste de son enveloppe alloué au Mercato sera quasiment intégralement dédié au recrutement d'un cador. Mais en dégraissant, les Phocéens s'ouvriraient d'autres opportunités. Encore faut-il y parvenir.

*Selon les estimations basses du site spécialisé dans les transferts, transfermarkt.fr.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU