Canet - Delclos : "L'OM a demandé d'évacuer la tribune et de tondre la pelouse"

Canet - Delclos : "L'OM a demandé d'évacuer la tribune et de tondre la pelouse"©Media365

Thomas Siniecki : publié le lundi 08 mars 2021 à 17h30

L'Olympique de Marseille, en plus d'avoir connu une faillite totale sur le terrain dimanche soir contre Canet (2-1) en seizièmes de finale de Coupe de France, a aussi vu ses dirigeants adopter une attitude assez contestable.



A la reprise de la seconde période entre Canet et l'OM, dimanche à Perpignan, le speaker a demandé à "ne pas encourager ni perturber l'arbitre". C'est le club olympien qui aurait jugé le soutien des quelques bénévoles et/ou membres autorisés du club de Canet "insupportable", selon L'Equipe. La FFF a fait en sorte que les personnes soient plus éparpillées dans la tribune, et l'ambiance a effectivement été bien moins sympathique après qu'avant la pause - ce qui n'a rien changé à la tournure des événements, au contraire...

Taraval : "Je ne trouve pas mes mots"

"Ils ont demandé d'évacuer la tribune, de tondre la pelouse et d'arroser le terrain, précise encore Jordi Delclos, le directeur sportif du club catalan, pour RMC. On a tout refusé, on était là pour gagner et faire notre match. Je n'ai pas compris leur démarche." Alors que l'aire de jeu était certes passable, mais loin d'être catastrophique, la pluie abondante a pu mouiller la pelouse, venant donc au secours des Marseillais. Ou pas...


Le co-président Thomas Taraval, relayé par L'Indépendant, "ne réalise pas" : "Je ne trouve pas mes mots. Nous avons gagné, et en plus avec la manière. Les joueurs ont été fabuleux, ils ont démontré qu'ils pouvaient rivaliser avec un club de Ligue 1. Nous en prenons pour un mois de bonheur supplémentaire. C'est une superbe page du football catalan qui s'écrit. Le coach nous a encore surpris avec sa composition d'équipe, il avait tout vu avant tout le monde. Il a su faire déjouer l'OM." Quant à Jérémy Posterao, l'auteur du coup franc lunaire sur le premier but, son club a précisé qu'il n'était pas pâtissier mais commercial et que son club de coeur était... l'Olympique de Marseille. Tout le département des Pyrénées-Orientales attend désormais le tirage au sort des huitièmes, lundi soir après Nice - Monaco.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.