Anelka, les Bleus et l'OM : Les confessions d'Omar Sy

Anelka, les Bleus et l'OM : Les confessions d'Omar Sy©Media365

Rédaction , publié le lundi 09 octobre 2017 à 23h33

Invité de l'émission "Y'a pas péno !" sur Europe 1, Omar Sy s'est livré sur plusieurs sujets, et notamment sur son ami Nicolas Anelka et son amour pour l'Olympique de Marseille.

En pleine promotion pour son nouveau film "Knock", Omar Sy était l'invité de Thomas Thouroude dans l'émission "Y'a pas péno !" sur Europe 1. Pour l'occasion, l'acteur français a évoqué le cas de son grand ami, Nicolas Anelka. "Personne n'a voulu le comprendre, tout simplement. C'est une volonté de je ne sais pas quel journaliste qui a commencé avec ça et puis finalement, ça lui a collé à la peau jusqu'au bout. Après, il a été prisonnier de ce truc. Il en a joué pour énerver les mecs. C'est un mec qui est libre, je ne pense pas qu'il en ait souffert. Il assume ses choix et fait ce qu'il a à faire. S'il n'avait pas eu cette image là, il aurait dû avoir une autre carrière. Il a été victime de calomnies avec cette image qui n'est pas la sienne. On a parlé de lui à chaque fois et pas de ballon alors que c'est un joueur extraordinaire", a notamment confié Omar Sy.

"Aujourd'hui, c'est compliqué pour Deschamps"

Celui qui s'est révélé en duo avec Fred Testot a ensuite donné son sentiment sur les Bleus et le Mondial en Russie de juin prochain. "L'équipe de France peut aller loin au Mondial en Russie. Dans les grandes occasions, les joueurs se révèlent. J'y crois et j'ai envie d'y croire. Ils vont trouver une solution, un groupe va se former. Aujourd'hui, c'est compliqué pour Didier Deschamps de former un groupe, je ne sais pas pourquoi mais il ne veut pas faire de vrais choix. Mais, à un moment donné, il sera obligé d'en faire et ils apprendront à jouer ensemble", a analysé le natif de Trappes

"Mon coeur a toujours été à l'OM"

Enfin, Omar Sy a clarifié la situation sur son amour pour l'Olympique de Marseille. "J'ai attendu que l'OM soit dans une période difficile pour le dire car c'est là qu'on reconnaît les vrais supporters. Je l'ai dit à un moment où ça n'allait pas bien parce que je pensais que ça donnerait un peu plus de cœur et d'élan aux joueurs qui en avaient besoin à ce moment là. (...) Mon coeur a toujours été à l'OM, a avoué Omar Sy. Un petit faible pour ces passionnés. Parce que déjà, le stade est beau et que l'ambiance est particulière. La ferveur aussi et excusez-moi du peu : c'est la seule équipe française qui a la petite étoile sur le torse."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
67 commentaires - Anelka, les Bleus et l'OM : Les confessions d'Omar Sy
  • et maintenant il se laisse pousser la barbe ? il lui manquait plus que çà ... (préféré des FRANçAIS je t'en foutrai)

  • ah les réactions des parigots qataris ce mec est un "américain" il nous fait chier il n'y connait rien etc etc ce type il vient de Trappes banlieu parisienne et je suis sur que gosse il a aussi aimé le PSG de Borelli avec tous les joueurs emblématique de l'époque emmené par Roche et Rocheteau et aujourd'hui il a le droit de dire qu'il aime l'OM comme Sarko et Hollande soutiennent le PSG contrairement aux abrutis qui l'insultent sur ce forum il a tracé sa route et il peut parler librement à la télé et dans les radios et si Omar Sy ne leur dit pas je le dis pour lui il vous emmerde !!!!!!!!!! et n'oubliez pas c'est la personalité préféré des français bande d’ignares dégénérés

  • Omar est le genre de type qui répond sans fin à la moindre question. En gros c'est l'archétype (euh pardon Omar) l'exemple même du type qui n'a rien à dire ni les mots pour cela. Il n'empêche qu'on n'a pas fini de le voir malheureusement.

  • Il connait quoi dans le foot ?
    RIEN
    Alors "circulez y a rien à voir"

  • Ce type me semblait plutôt sympathique ! il ne me l'est plus.