Aboubakar n'a pas voulu rejoindre l'OM

Aboubakar n'a pas voulu rejoindre l'OM©Media365

Rédaction , publié le samedi 23 décembre 2017 à 07h41

Dans un entretien accordé à France Football, Vincent Aboubakar est revenu sur son été agité, au cours duquel l'Olympique de Marseille a tenté de le recruter.

En enrôlant Kostas Mitroglou en toute fin de Mercato, l'Olympique de Marseille pensait avoir trouvé une excellente alternative à Vincent Aboubakar, sa cible prioritaire. Après tout, l'attaquant grec sortait d'une saison où il avait enquillé une trentaine de but, alors que l'ancien Lorientais avait été envoyé en prêt (fructueux) au Besiktas Istanbul. Quelques mois plus tard, la donne a bien changé. L'un est désormais cantonné au banc des remplaçants par Rudi Garcia alors que l'autre cartonne toutes les semaines avec le FC Porto, sous les ordres de Sergio Conceição.Rudi Garcia avait contacté Aboubakar Le technicien phocéen avait peut-être eu un pressentiment. Au bout du mois d'août, il a contacté l'attaquant camerounais pour tenter de le convaincre. « J'ai eu Rudi Garcia au téléphone, on s'est envoyé plusieurs messages, a confié le buteur à France Football. Je lui ai dit : « Coach, il faut vraiment m'excuser de ne pas venir. » Il a compris. C'est un coach intelligent avec un état d'esprit très ouvert. » Car avant cela, l'attaquant avait retrouvé de la considération sur les bords du Douro, tant avec le groupe qu'avec le nouveau coach. « J'ai commencé la préparation avec le FC Porto, et cela se passait pour le mieux avec des automatismes entre mes coéquipiers et moi. J'ai été sur une bonne lancée, donc j'ai choisi de rester. » Aboubakar : « Le projet de l'OM ? On ne sait pas vraiment s'il est sûr » Sans cela, le joueur de 25 ans aurait-il opté pour un retour en France ? Pas si sûr. Car Aboubakar a encore des doutes au sujet de l'OM Champions Project. « L'OM est aussi une grande équipe, et aujourd'hui, elle repart sur un projet dont on ne sait pas vraiment s'il est sûr, confie-t-il. Venir à l'OM, c'était démarrer sur un nouveau cycle, partir presque de zéro avec tous les risques que ça comporte ». Deuxième meilleur buteur d'Europe, toutes compétitions confondues, derrière Edinson Cavani, l'international des Lions Indomptables n'a donc aucun regret. « Si cela fonctionne mal en France, vous savez très bien comment ça va réagir. Ils ont pris Mitroglou, et regardez comment cela se passe. Ce n'est pas du tout facile, constate-t-il. Il est arrivé dans une équipe où les joueurs avaient déjà fait la préparation ensemble. C'est pour cela que j'ai préféré prendre du recul et rester à Porto ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.