L1 - Lorient : Un mot d'ordre, garder le cap

L1 - Lorient : Un mot d'ordre, garder le cap©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 29 avril 2017 à 07h35

Passé de la dernière à la seizième place en trois semaines, Lorient se rend à Nantes avec une dynamique extrêmement favorable (20h00, 35eme journée de Ligue 1). Mais Bernard Casoni ne veut pas se tromper de combat et invite son groupe à rester concentré sur l'objectif maintien.

Tout est allé finalement très vite pour Lorient. Donnés pour mort à la mi-temps de leur match à Nancy il y a cinq semaines, les Merlus sont sortis de la zone rouge et pointent même au seizième rang à quatre journées du tomber de rideau. Trop vite ? C'est en substance la crainte qu'il faut relever dans le discours de Bernardo Casoni avant le déplacement de son équipe à Nantes samedi soir (20h00, 35eme journée de Ligue 1). Car après quatre victoires sur les cinq dernières journées (contre six sur les vingt-neuf précédentes), les coéquipiers de Benjamin Moukandjo pourraient se voir trop beau. Alors l'entraîneur lorientais a tenu à garder son groupe sous pression. « Metz c'est du passé, dès lundi on a préparé Nantes. C'est la réalité. On a franchi une étape supplémentaire, mais il en reste quatre. On n'est pas sauvé mathématiquement donc on n'a pas le droit de se relâcher. »
Casoni mise sur un dénouement à la dernière journée
Comparés à leurs concurrents directs dans la course au maintien, les Lorientais peuvent surtout se targuer d'avoir un calendrier abordable d'ici la fin de saison. Après Nantes, ils affronteront Angers, une autre équipe qui n'a plus rien à jouer, puis iront « à » Bastia, en pleine dégringolade, avant un final plus complexe contre Bordeaux. « Ça va se jouer jusqu'à la dernière journée, jusqu'à la dernière journée tout sera remis en question, insiste quand même l'ancien coach de l'OM. J'ai le même discours depuis six matchs. Je ne fais pas de calculs, je reste focalisé sur les matchs, il faut avancer avec l'envie d'être les meilleurs possibles. »
Devant, ça va vite, très vite à Lorient
Avec treize buts marqués sur les cinq derniers matchs, Lorient affiche aussi son ambition : se sauver par le jeu. A l'instar de Jimmy Cabot, auteur d'un match époustouflant contre Metz le week-end dernier, les Merlus peuvent compter sur un secteur offensif très performant dans cette dernière ligne droite. « C'est une équipe qui va vite, se méfie Sergio Conceição. Nous sommes prévenus. Il ne faut pas se priver de notre dynamique de jeu, mais on doit être attentifs à ces joueurs qui vont vite. » Un argument entendu par ses joueurs, Adrien Thomasson comparant Lorient à une formation « séduisante », capable de « faire souffrir pas mal d'équipes ». Une réputation nouvelle que les Bretons vont maintenant devoir honorer.

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.