L1 - Lorient / Bernard Casoni : " On ne peut pas dire qu'on ait triché "

L1 - Lorient / Bernard Casoni : " On ne peut pas dire qu'on ait triché "©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 29 mai 2017 à 00h40

Frustré par le barrage retour contre Troyes dimanche (0-0), Bernard Casoni ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. Mais l'entraîneur de Lorient doit rencontrer son président Loïc Féry ce lundi pour en discuter.

Depuis son arrivée à Lorient en novembre, Bernard Casoni répète à l'envi qu'il était venu en mission, en opération commando pour assurer le maintien de son équipe. Il a échoué avec le nul du FCL contre Troyes dimanche en barrage retour (0-0), insuffisant suite à la défaite au match aller jeudi (2-1). Alors forcément, l'avenir de l'entraîneur des Merlus s'inscrit en pointillés dans le Morbihan, même s'il n'a pas voulu s'exprimer clairement sur le sujet en conférence de presse dans la foulée de la rencontre. « Je ne sais pas du tout, on verra demain (lundi), a-t-il assuré. Mon objectif c'était le maintien, il n'a pas été atteint. Je ne suis pas dans la tête du président (Loïc Féry), on doit se voir demain, on en discutera. »
Casoni : « On a eu les opportunités, mais on n'a pas saisi notre chance »
Sur le scénario de la rencontre, l'ancien coach d'Evian regrettait l'incapacité de son équipe à concrétiser sa domination au tableau d'affichage, autant par malchance que par maladresse. « On a fait une bonne entame de match, on a eu un poteau, on n'a pratiquement pas eu de tirs (contre nous). On a eu la possession, on a eu beaucoup d'opportunités, beaucoup de tirs, mais qui n'ont pas été cadrés. Quand on ne cadre pas, c'est sûr que c'est difficile de gagner des matches, mais les joueurs ont tout donné. Je ne suis pas dans la tête des joueurs, mais le gardien n'a pas un arrêt à faire. On ne peut pas dire qu'on ait triché, qu'on ne se soit pas battu, on a lutté jusqu'au bout, maintenant c'est aussi d'avoir pris ces deux buts à l'aller qui nous plombe. Depuis le match de Metz, on n'a pas réussi à gagner un match. On a eu les opportunités, mais on n'a pas saisi notre chance. C'est dur à encaisser. » Surtout que cela pourrait signifier la fin de son aventure en Bretagne. Depuis de longues semaines, le nom de Frédéric Hantz revient avec insistance au Moustoir. Reste à savoir si la relégation changera les plans de Loïc Fért et de son équipe.

A voir aussi :
>>>Le compte-rendu du match
>>>Le film du match
>>>Lorient de retour en L2 : Tous coupables !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - L1 - Lorient / Bernard Casoni : " On ne peut pas dire qu'on ait triché "
  • au chiot les terrains synthéthiques, un de moins en ligue 1

    le synthétique n'existe plus depuis un an

    Et même 2, celui de NANCY rel2gué en L2 (les 2 seuls clubs a avoir une telle pelouse)... Ca ne marche pas ... la preuve.../Ma pauvre LOUISE, faut suivre l'actualité.

    Les chiots sont de jeunes chiens et les imbéciles qui écrivent des âneries devraient être aux chiottes

  • Avec troyes, amiens , c'est sûr la ligue 1 va avoir de la gueule l'année prochaine! Quant à FERRY bien fait pour sa gueule, il aura réussi à enfumer tout un club qui avait des supers valeurs et très beau fond de jeu, Gourcuff lui avait déjà cerné le pesonnage et il est parti le coeur gros mais il aura fait rêver beaucoup de lorientais!
    quelle tristesse maintenant combien d'années en L2? Ferry partira quand lorient sera en nationnal, c'est lui qu'il fallait virer !!!

    Je suis bien d'accord. Un financier qui vit à Londres et veut SON club sans se préoccuper le moins du monde de la culture locale. L'argent quoi ! Avec son nom, Ferry, j'espère qu'il partira par bateau au plus vite ! Hélas pour la France, Ferry et son despotisme local a son équivalent au pouvoir, Macron. On est très mal.

  • Et ce qui devait arriver arriva ! Certes , Monsieur Casoni , vous n'êtes responsable de la peste et du choléra , mais vous y avez une bonne part .Quant il avait été viré , M; ripoll laissait la FCL en bien piteuse position , la plus mauvaise de la ligue 1 . Mais , il me semble qu'il avait compris une chose , pour gagner il faut des athlètes en milieu de terrain ( pas facile à remplacer NDONG ET GUEIRRERO ) et qu'il fallait du sang neuf . Il avait entrepris de rajeunir le groupe en piochant chez les minots : GENDOUZI, MARA , KOFFI , HAMEL ...Vous n'avez pas fait ce choix . Vous avez refusé tout renouveau , et comme disait ma grand mère , "on ne fait pas du neuf avec du vieux , ça reste du rafistolage ". Les quelques soubresauts en fin de saison ne furent que le mieux qu'on constate souvent avant l'agonie . Loin de moi l'idée de donner des leçons ,même si à 80 ans passés j'ai fait 1800 km seul pour assister à tous les matchs de la saisons .Non , mais je suis triste pour ces jeunes des tribunes populaires , nord et sud . M. Casoni , vous ne serez plus là sans doute la saison prochaine , moi non plus je pense, du moins pas à tous les matchs , eux par contre ils reviendront et c'est l'essentiel , car ils aiment leurs merlus et leur stade du MOUSTOIR . ALLEZ LES MERLUS .

  • Avec Troyes ce qu'il a de pratique c'est que l'on connaît déjà un des deux relégués pour la saison 2017-2018.

    on disait la même chose de Metz l'an passé
    jouons d'abord la saison 2017-2018

  • en route pour la Nationale avec Casoni