Ce match sera forcément spécial pour Cabot

Ce match sera forcément spécial pour Cabot©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le jeudi 25 mai 2017 à 08h31

Formé à Troyes, Jimmy Cabot va retrouver son ancien club jeudi en barrages (20h45) avec Lorient. Ce ne sera pas un match comme les autres pour le milieu offensif des Merlus.

« C'était écrit ». Au fond de lui, Jimmy Cabot l'avait senti venir. Au lendemain de la troisième place de Troyes en L2, Lorient, malgré le nul contre Bordeaux lors de la dernière journée de L1 (1-1), a pris rendez-vous avec l'ESTAC pour jouer le premier barrage L1-L2 depuis 1993. La faute en partie à une équipe caennaise qui a réalisé un petit exploit en allant chercher le nul sur la pelouse du Parc des Princes face au PSG (1-1). « Quand on a appris que Caen avait marqué, cela nous a tués », a confirmé le Merlu à L'Equipe. C'est aussi à ce moment-là que le joueur de 23 ans a compris qu'il devrait torpiller son club de cœur pour éviter de jouer en L2 la saison prochaine. Forcément, cette confrontation à quitte ou double aura une saveur particulière pour le natif de Chambéry.

Cabot : « Le match le plus important de ma carrière »

Malgré un « sentiment mitigé », Jimmy Cabot ne fera pas de cadeau à son ancien club. L'enjeu est trop grand pour faire des sensibleries. « Je suis content de retourner là-bas, mais d'un autre côté, je vais devoir tout donner pour les empêcher de monter en Ligue 1, a-t-il reconnu dans un entretien accordé à L'Equipe. J'aurais préféré affronter une autre équipe. » Ce scénario était difficilement imaginable lorsqu'il a été transféré il y a un an et demi de Troyes à Lorient pour environ 1,6 million d'euros. Il faut dire qu'à l'époque, les barrages L1-L2 n'étaient même pas encore dans les petits papiers de la LFP. Et Lorient n'avait pas plongé au classement. Mais tout ça n'a plus vraiment d'importance désormais, la destinée des Merlus va se jouer en 180 minutes. C'est la seule chose qui compte maintenant et Jimmy Cabot en est conscient : « C'est la rencontre la plus importante de ma carrière. »

Le « supersub » des Merlus

La saison de Jimmy Cabot n'aura pas été un long fleuve tranquille. Entre une blessure, un changement d'entraîneur et un statut pas toujours très clair, le Lorientais a vécu une saison où il a sans cesse été obligé de prouver qu'il avait bien sa place. Sylvain Ripoll et Bernard Casoni ne l'ont jamais vraiment installé dans le onze de départ. Titulaire un samedi, remplaçant la semaine d'après, l'attaquant lorientais le reconnait lui-même : il a été irrégulier. Ceci explique peut-être cela. Mais l'ancien Troyen ne s'est jamais découragé pour autant. « Des paramètres n'ont pas été à mon avantage, mais en tout cas, je travaille, je suis toujours là pour l'équipe, a expliqué celui qui a inscrit cinq buts et délivré quatre passes décisives cette saison en 29 matchs de L1 (11 titularisations). En tant que titulaire ou pas. Cela a payé en fin de saison. » Son doublé contre Metz et sa passe décisive contre les Girondins sont là pour le rappeler. Depuis la blessure de Sylvain Marveaux, Bernard Casoni a confié plus de responsabilités à Jimmy Cabot. Ça tombe bien, il ne demandait que ça.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.