Une finale Arsenal - Naples pour Nicolas Pépé (Lille), avec le PSG en embuscade

Une finale Arsenal - Naples pour Nicolas Pépé (Lille), avec le PSG en embuscade©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 28 juillet 2019 à 16h30

Nicolas Pépé devrait se décider la semaine prochaine entre Arsenal et Naples, d'après l'AFP, qui précise que le PSG s'est immiscé dans ce dossier ce dimanche. Probablement trop tardivement pour faire pencher la balance en sa faveur.



Le feuilleton estival concernant Nicolas Pépé se rapproche doucement de sa conclusion. A en croire les informations de l'AFP, l'attaquant de Lille (24 ans) doit se décider la semaine prochaine sur sa future destination. « Le club a reçu trois offres écrites à 80 millions d'euros et le joueur devrait opter soit pour Arsenal, soit pour Naples, a soufflé une source proche du dossier à l'AFP. Cela devrait se décanter d'ici mardi. » Il est ensuite précisé que les deux clubs ont formulé une offre similaire à l'international ivoirien (11 sélections), qui percevrait 8 millions d'euros nets par an. Il va maintenant devoir trancher entre deux projets sportifs différents : « La préférence de Pépé irait pour Arsenal, qui disputera la Ligue Europa cette saison, a indiqué la même source à l'AFP. Mais la perspective de jouer la Ligue des champions avec le Napoli et l'entraîneur Carlo Ancelotti pourraient encore faire basculer la balance du côté italien. »


Le PSG bloqué par le fair-play financier ?

A moins que le PSG ne puisse encore inverser la tendance. Toujours selon l'AFP, qui cite cette fois une autre source, le club de la Capitale s'est immiscé dans ce dossier ce dimanche. Le champion de France en titre est l'équipe de cœur de Pépé, natif de Mantes-la-Jolie. Mais ce pourrait être trop tard pour que le PSG n'empoche la mise, surtout qu'il doit composer avec le spectre du fair-play financier. Sans vente préalable, par exemple celle de Neymar, il parait compliqué pour les dirigeants parisiens d'aligner les 80 millions d'euros exigés par le LOSC. Gérard Lopez n'a pas donné suite aux sollicitations de l'AFP pour s'exprimer sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.