Mercato : Lille, meilleur vendeur au monde

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 25 janvier 2024 à 13h44

Depuis 10 ans, le LOSC est le club qui a réalisé le plus de bénéfices dans le monde grâce à la vente de ses joueurs, hors ceux qu'il a formés. Le PSG figure lui dans le Top 4 des clubs avec un solde négatif.

Dans sa lettre hebdomadaire, l'observatoire du football CIES a dévoilé cette semaine les clubs qui ont le mieux vendu - hors joueurs de leur centre de formation - lors de la période 2014-2023. Et ce classement est dominé par un club français, le LOSC, avec 386 millions d'euros de bénéfices. Notamment car, durant cette période, les Lillois ont vendu Nicolas Pépé à Arsenal pour 80 millions d'euros après l'avoir acheté 18 millions à Angers, Victor Osimhen à Naples (acheté pour un peu plus de 22 millions à Charleroi et revendu 75 millions), Rafael Leao au Milan (pour 49,5 millions après avoir été acquis au Sporting pour 20 millions), Sven Botman à Newcastle (acheté 8 millions à l'Ajax et revendu 37 millions) ou encore Amadou Onana à Everton moyennant 35 millions d'euros, alors que Lille avait dépensé un peu plus de 12 millions pour recruter le milieu de terrain belge à Hambourg.

Le PSG dans les pires vendeurs

Les Dogues devancent l'Ajax, avec 317 millions d'euros de bénéfices sur la même période, le RB Salzbourg (233 millions), une autre formation de Ligue 1, Monaco (218 millions), le RB Leipzig (216 millions), le deuxième club de la galaxie Red Bull à faire partie du Top 5, puis Sassuolo (208 millions), Benfica (200 millions), l'Atalanta Bergame (200 millions), l'Eintracht Francfort (182 millions), alors que le Sporting Lisbonne complète le Top 10 avec 169 millions d'euros de bénéfices entre 2014 et 2023. Sans surprise, en ce qui concerne les clubs ayant les bilans les plus négatifs, on retrouve certains des plus grands clubs européens. A commencer par le FC Barcelone, dernier de la classe avec un solde négatif de 631 millions d'euros devant Chelsea (483 millions) et Arsenal (436 millions). Le Paris Saint-Germain pointe à la quatrième place de ce classement avec un solde négatif de 410 millions d'euros sur la période 2014-2013. Ce qui s'explique notamment par la vente à perte d'éléments comme Neymar, devenu le joueur le plus cher de l'histoire en 2017, quand il avait été acheté 222 millions d'euros au Barça par le PSG, qui l'a revenu à Al-Hilal pour 90 millions l'été dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.