Lille ne pensait pas à Chelsea

Lille ne pensait pas à Chelsea©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 19 février 2022 à 08h57

Tenus en échec par Metz lors d'un match qui s'est terminé dans la confusion, avec un accrochage Antonetti-Armand, les Lillois n'avaient pas la tête à la Ligue des champions d'après leur entraîneur.



"Je n'ai pas voulu me mêler de ça, je suis resté concentré sur la fin de match." Il n'en a pas rajouté. Interrogé en conférence de presse sur l'altercation entre Frédéric Antonetti et Sylvain Armand, qui a valu une nouvelle expulsion à son homologue messin, Jocelyn Gourvennec a surtout parlé de jeu vendredi soir, même s'il n'y en aura pas eu beaucoup lors de ce triste match d'ouverture de la 25e journée de Ligue 1 entre Lille et Metz (0-0). "On a eu une première mi-temps difficile, avec peu d'espaces, et on n'a pas réussi à les surprendre. Il nous a manqué une passe, un bon tempo, on a été laborieux, a reconnu l'entraîneur des Dogues. Ensuite, cela a été mieux avec plus d'air et d'occasions ; on a joué contre une équipe qui a fermé le match, qui n'est pas venue jouer. Le risque, c'était le contre, mais on a réussi, au moins, à ne pas se mettre à la faute. Nous n'avons pas du tout été justes."

Gourvennec : "J'ai senti des joueurs concentrés"

Mais ses joueurs ne pensaient-ils à leur huitième de finale aller de Ligue des champions, mardi soir à Stamford Bridge contre Chelsea, champion d'Europe en titre, vainqueur de la Supercoupe d'Europe et, la semaine dernière, de la Coupe du monde des clubs ? "Je n'ai pas ressenti des têtes à Chelsea, a encore assuré Gourvennec. J'ai senti des joueurs concentrés. On a été dans l'effort, mais on n'a pas été très créatifs. C'était laborieux, poussif, mais je n'ai pas senti des joueurs avec la tête ailleurs. Encore une fois, c'est une configuration de match très fermée. Il n'y a pas de conclusion à tirer de ce match-là par rapport à la préparation de mardi. Ce sera autre chose, et dimanche à Lyon il faudra revenir à la Ligue 1." En attendant, il y aura donc ce choc face aux Londoniens. Et ses hommes devront montrer un tout autre visage. Mais ils ont prouvé lors de la phase de poules de la C1, notamment grâce à leurs victoires à Séville et Wolfsbourg ou contre Salzbourg, en vue face au Bayern Munich mercredi, qu'ils pouvaient se sublimer lors des grands rendez-vous européens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.