Le Lillois Nicolas Pépé enfin libéré ?

Le Lillois Nicolas Pépé enfin libéré ?©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 07h52

Souvent placé en pointe de l'attaque de Lille par Bielsa, Nicolas Pépé aimerait retrouver son aile droite fétiche. Ce soir contre Saint-Etienne (19h) ?

Jusqu'ici, ses épaules portaient un poids probablement trop lourd pour des épaules encore frêles. Premier joueur réclamé par Marcelo Bielsa à son arrivée au LOSC et par conséquent au premier rang lorsque les critiques ont fusé, Nicolas Pépé s'est enfin donné de l'air. En inscrivant un doublé à Metz, ses premiers buts avec les Dogues, il a fait taire les moqueurs qui rappelaient sans cesse que Nicolas De Préville était encore le meilleur buteur du club alors qu'il a filé à Bordeaux en fin de Mercato. Si son destin est intimement lié à celui d'El Loco, son rendement semble aussi l'être au redressement du club nordiste.
Pépé a pris ses responsabilités...
Il a peut-être sauvé Bielsa. Avant que les Lillois débarquent à Saint-Symphorien, au début du mois, plusieurs médias avaient annoncé un licenciement de l'entraîneur argentin en cas de défaite en Moselle. Heureusement pour lui, Pépé a sonné sa propre révolte. Lorsque Jérôme Brisard, arbitre de la rencontre, a sifflé un penalty pour une obstruction sur l'international ivoirien, l'attaquant s'est immédiatement emparé du ballon pour prendre ses responsabilités. Comme au PSG ou à Lyon, la décision aurait pu déboucher sur un autre penaltygate, Anwar El Ghazi et Farès Bahlouli étant les tireurs désignés par l'entraîneur lillois. Pas de polémique : Pépé l'a transformé et lancé sa prestation la plus aboutie depuis qu'il est un Dogue. « Mes équipiers ont senti que j'étais en confiance », a-t-il simplement dit après la rencontre.
... à Bielsa d'assumer les siennes ?
Il n'avait pourtant aucune raison de l'être. Depuis le début de saison, il fait partie des joueurs que Bielsa a ôté de leur poste de prédilection. Pépé aimait les couloirs ? Il est désormais une véritable pointe. « Quand je l'ai vu à Angers, j'ai remarqué qu'il était toujours très proche du but et frappait souvent, constatait le technicien de Rosario, en septembre dernier. J'en ai déduit que c'était un attaquant axial. Peut-être que cette évaluation est difficile à défendre aujourd'hui ». Plusieurs semaines plus tard, l'hypothèse n'a pas pris beaucoup plus d'épaisseur, même après le doublé qu'il s'est offert sur le terrain des Grenats. Car l'ancien coach de l'OM l'a lui-même rappelé en conférence de presse, ce jeudi : « Lille est l'équipe qui crée le plus d'actions de but après le PSG. Mais nous avons besoin de 7 ou 8 occasions pour les convertir ». Pépé n'en est pas le seul responsable. Mais il est probablement le premier visé.
Libérer Pépé ou « respecter le système »
Le sera-t-il encore longtemps ? Tout dépendra de l'obstination de Bielsa. La victoire messine lui a peut-être ouvert les yeux. Le penalty obtenu a suivi une percée de sa jeune pousse lancée depuis le couloir droit, et une récupération sur son aile favorite a débouché sur le deuxième but de l'Ivoirien, alors que Ponce occupait l'axe. Soldat fidèle d'El Loco, Pépé avait déjà obtenu gain de cause, à la mi-temps de la rencontre face à l'OM. « L'entraîneur est à notre écoute, on lui fait part de ce qu'on veut et cela s'est vu aujourd'hui, confiait-il à nos confrères de L'Equipe après la rencontre. On a longuement discuté à la pause et j'ai pu évoluer à mon poste, à droite. Après, il y a quand même un système à respecter... ». Pas facile de chambouler les principes du « bielsisme ». Mais Pépé fait tout pour y parvenir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Le Lillois Nicolas Pépé enfin libéré ?
  • Il était prisonnier ! Quand on le voit on croirait plutôt un réfugié , mazette , on est ou là ?

    Vous êtes dans les auges où vous vous complaisez, votre vision chassieuse ne voit que ce que votre cerveau lui dicte, et c'est pas très joli ....

  • Avec un titre pareil, j'ai cru qu'il allait sortir de prison !!! La chose qui m'a fait tiquer c'est que je ne savais pas qu'il était en cabane!!! Et ça se dit journaliste.................

  • Vive la France .

  • Il fait chaud dans le nord ,africain .

  • C'est pas parce qu'un tocard marque 2 buts chez le dernier que ça en fait un cador !