L1 - Lille : Une nouvelle victoire pour le LOSC face à Marcelo Bielsa

L1 - Lille : Une nouvelle victoire pour le LOSC face à Marcelo Bielsa©Media365

Maxence Dourlen, publié le mardi 03 avril 2018 à 15h41

A défaut de gagner sur le terrain, le LOSC vient de gagner une nouvelle bataille dans le conflit qui l'oppose à Marcelo Bielsa. Selon nos confrères de l'Equipe, le technicien argentin a été débouté de sa demande de provision sur les indemnités de licenciement qu'il réclamait au LOSC. De plus, le technicien de 62 ans a été condamné à verser la somme de 3000 euros pour payer les frais de justice du club.

Le feuilleton Marcelo Bielsa se poursuit à Lille. Toujours en crise sur les pelouses de Ligue 1, l'écurie présidée par Gérard Lopez vient de gagner une seconde bataille dans le conflit qui l'oppose à son ancien entraîneur. Déjà condamné à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au LOSC au début du mois de mars, le technicien argentin vient d'être débouté par les prud'hommes selon nos confères de l'Equipe. L'ancien coach de l'Olympique de Marseille demandait des provisions sur les indemnités de licenciement qu'il réclamait déjà à Lille. Le tribunal des Prud'hommes de Lille a décidé de ne pas accepter cette demande. De plus, Marcelo Bielsa a été condamné à verser la somme de 3000 euros afin de payer les frais de justice au club.Marcelo Bielsa réclamait 6M€ de provision sur les indemnités de licenciement  Pour l'homme de 62 ans, c'est une nouvelle défaite cinglante dans ce conflit avec son ancien club. Licencié le 15 décembre dernier, l'ancien sélectionneur de l'Argentine réclamait 18M€ d'indemnités de rupture de contrat. Sur ces 18M€, Marcelo Bielsa aurait espéré en obtenir six... Pour justifier cette demande, le natif de Rosario comptait sur une « clause parachute » qui aurait dû lui permettre de toucher la totalité de ses salaires à la suite de son licenciement, peu importe les raisons de celui-ci. Une clause qui n'était présente que dans le pré-contrat et non dans le contrat de travail signé le 1er juillet 2017. Alors qu'une négociation à l'amiable est toujours possible selon l'avocat du technicien argentin, cette nouvelle défaite devant le tribunal des prud'hommes devrait renforcer un peu plus la position du LOSC dans ce dossier.A voir aussi : >>> Marcelo Bielsa ne voulait pas recevoir sa lettre de licenciement>>> Marcelo Bielsa condamné à verser 300 000 euros au LOSC pour procédure abusive>>> Toute l'actualité de la Ligue 1

Vos réactions doivent respecter nos CGU.