L1 - Lille : Sauvé sur le terrain, le LOSC ne l'est pas encore en coulisse

L1 - Lille : Sauvé sur le terrain, le LOSC ne l'est pas encore en coulisse©Media365

Maxence Dourlen, publié le lundi 14 mai 2018 à 10h38

En difficulté tout au long de la saison, Lille a obtenu son maintien lors de la 37eme journée en prenant le dessus sur Dijon (2-1). Un maintien officiel, acquis sur le terrain, mais qui ne l'est pas encore en coulisse. Le LOSC doit encore fait face à la DNCG qui a rétrogradé le club en L2 à titre conservatoire en décembre dernier...

On a parfois tendance à l'oublier, mais le LOSC est toujours sous le coup d'une rétrogradation administrative en L2 à titre conservatoire. Egalement interdit de recrutement en décembre dernier, l'écurie présidée par Gérard Lopez n'a toujours pas balayé tous les doutes en ce qui concerne son futur. Loin de là. En grande difficulté tout au long de la saison, le club nordiste a dû batailler pour obtenir son maintien. Une bataille de tous les instants qui s'est soldée par une immense joie après le coup de sifflet final de Nicolas Rainville samedi soir au stade Pierre-Mauroy aux alentours de 23 heures. Tombeurs de Dijon (2-1), les Lillois ont validé leur maintien sur le terrain. Une première étape cruciale pour l'écurie entraînée par Christophe Galtier. Car en coulisses, tout n'est pas encore réglé concernant le LOSC. En raison des incertitudes financières observées par la DNCG, Lille et ses supporters ne sont toujours pas tirés d'affaire...Une audition repoussée ?Initialement prévu le 22 mai, l'audition du LOSC par la DNCG pourrait être repoussée d'une semaine selon l'AFP. Le temps pour les dirigeants nordistes de préparer le terrain en vue de la saison prochaine. Balayer toutes ces incertitudes pour préparer au mieux le prochain exercice. Il pourrait notamment être question de vendre des joueurs dans les semaines qui arrivent. Les récentes performances sportives pourraient également jouer en faveur du club nordiste. Avec un maintien acquis sur le terrain, le LOSC peut s'appuyer sur les revenus financiers générés par une présence en Ligue 1 en 2018-19. Ce qui n'est pas rien avant de livrer la dernière bataille d'une saison déjà éreintante sportivement. Si tout passe bien face au gendarme financier du football français, les Dogues devront continuer leur restructuration tout en composant avec les futures problématiques liées au Mercato estival. Malgré ce maintien, l'avenir de Christophe Galtier ne serait pas forcément assuré du côté du domaine de Luchin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.